Le chef de l'opposition kényane appelle à cesser le travail

Envoyer par e-mail
13/08/2017 | 14:34

NAIROBI, 13 août (Reuters) - Le chef de file de l'opposition kényane, Raila Odinga, a appelé dimanche ses partisans à ne pas se rendre au travail lundi et accusé le gouvernement d'avoir planifié le trucage de l'élection présidentielle et l'assassinat de ses partisans.

Au moins onze personnes -- plus d'une centaine selon les opposants -- sont mortes dans les violences post-électorales depuis la proclamation vendredi de la victoire du président sortant Uhuru Kenyatta.

"Le (parti du) Jubilee a fait couler le sang de personnes innocentes. Demain, nous ne travaillerons pas", a déclaré Raila Odinga, 72 ans, devant environ 4.000 de ses partisans dans le bidonville de Kibera, à Nairobi.

En 2007, plus de 1.200 personnes avaient été victimes de violences interethniques après qu'Odinga, un ancien prisonnier politique, avait refusé de reconnaître sa défaite à la présidentielle face au prédécesseur d'Uhuru Kenyatta.

L'opposition a multiplié depuis mercredi et la publication des premiers résultats partiels les accusations de fraude, sans toutefois fournir de preuve convaincante.

La mission d'observation de l'Union européenne et un groupe d'observateurs indépendants ont à l'inverse validé le scrutin, en grande partie électronique, et son résultat. La représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a félicité dimanche le président Kenyatta pour sa réélection.

De nombreux diplomates et dirigeants de la région, dont le président rwandais Paul Kagamé et ses homologues tanzanien et ougandais, ont aussi félicité Kenyatta et appelé Odinga à reconnaître sa défaite, ou à défaut à la contester devant les tribunaux. (Katharien Houreld; Tangi Salaün pour le service français)

© Reuters 2017
Envoyer par e-mail