Les Bourses européennes en baisse après des discours de banquiers centraux

Envoyer par e-mail
27/06/2017 | 18:50

PARIS (awp/afp) - Les principales Bourses européennes ont toutes terminé en baisse mardi, pénalisées par la prudence des investisseurs quant à l'évolution des taux d'intérêt, sur fond de discours de plusieurs banquiers centraux, prononcés ou attendus.

Lors de la quatrième édition du forum annuel de la Banque centrale européenne, son président Mario Draghi a estimé que la confiance revenait en Europe, un discours vu par les analystes comme l'amorce prudente d'un virage monétaire.

"Mario Draghi a suggéré que l'inflation devient plus soutenable et que les forces déflationnistes ont été remplacées par des forces de +reflation+", a analysé Neil Wilson, analyste chez ETX Capital.

Les investisseurs attendent aussi le discours dans la soirée de la présidente de la Réserve fédérale américaine Janet Yellen sur l'économie américaine.

L'Eurostoxx 50 a perdu 0,66 %.

A Paris, l'indice CAC 40 a perdu 0,70% à 5.258,58 points. L'Oréal a cédé 2,12% à 191,20 euros et Sopra Steria 4,41% à 141,05 euros, dans la foulée de l'annonce du rachat prochain du suédois Kentor.

Le secteur automobile a souffert, après des propos du directeur financier de General Motors craignant un ralentissement du marché, qui ont pénalisé Valeo (-3,38% à 59,37 euros), Faurecia (-3,83% à 44,85 euros), Peugeot (-1,41% à 17,81 euros) ou Renault (-0,67% à 80,04 euros).

Le secteur bancaire a profité des déclarations de Mario Draghi, Société Générale gagnant 1,55% à 47,30 euros, Crédit Agricole 1,22% à 14,10 euros et BNP Paribas 1,70% à 62,65 euros.

L'éditeur de jeux vidéo Ubisoft a cédé 2,79% à 50,60 euros, la famille Guillemot possèdant désormais plus de 20% des droits de vote. Areva a pris 0,99% à 4,40 euros, grâce à plusieurs contrats auprès de centrales américaines.

A Londres, l'indice FTSE-100 a perdu 0,17%, reculant de 12,44 points à 7.434,36 points. L'avertissement sur résultats du distributeur Debenham a pénalisé son concurrent Mark's and Spencer (-1,95% à 336,60 pence) et le vendeur de vêtements Next (-1,13% à 3.955 pence). Le géant des supermarchés Tesco a gagné au contraire 1,32% à 169 pence, sur fond de bonne tenue de ses ventes au printemps, selon des données sectorielles.

Le relatif rebond des cours du pétrole a profité à Royal Dutch Shell (action "B" +1,07% à 2.125,50 pence) et BP (+0,55% à 460,30 pence), mais pénalisé les compagnies aériennes, consommatrices de kérosène: EasyJet a cédé 1,84% à 1.331 pence et IAG (compagnies British Airways et Iberia, entre autres) 0,74% à 606,50 pence.

L'équipementier automobile GKN a chuté de 4,31% à 331,20 pence, après l'avertissement sur résultats de l'allemand Schaeffler. Le géant de la publicité WPP a perdu 0,79% à 1.641 pence, certaines de ses filiales subissant une attaque informatique d'ampleur.

Le secteur minier a profité de bons résultats d'entreprises industrielles en Chine. Anglo American a pris 3,23% à 1.006 pence, Rio Tinto 3,27% à 3.157 pence, Glencore 3,77% à 287,65 pence et BHP Billiton 2,36% à 1.169 pence.

Les banques ont été rassurées par l'annonce, conforme aux attentes, d'un léger relèvement des exigences à leur égard de la Banque d'Angleterre. Barclays a gagné 1,45% à 202,80 pence, RBS 0,80% à 251,80 pence, Lloyds Banking Group 0,33% à 66,72 pence et HSBC 0,15% à 689,90 pence.

A Francfort, l'indice DAX a perdu 0,78% à 12.671,02 points, malgré un bond de 4,90% à 9,94 euros pour Commerzbank et de 3,19% à 15,52 euros pour Deutsche Bank. L'équipementier automobile Continental (-3,33% à 191,35 euros) a été tiré à la baisse par son rival Schaeffler (-12,83% à 12,51 euros), qui a signalé une une pression accrue sur les prix de vente.

Le laboratoire pharmaceutique Stada a chuté de 3,03% à 59,92 euros, l'offre de rachat à 5 milliards d'euros des fonds Cinven et Bain Capital ayant échoué à recevoir un soutien suffisant de ses actionnaires.

A Amsterdam, l'indice AEX a baissé de 0,36% à 518,73 points. Le groupe de médias et télécoms Altice a perdu 2,82% à 21,53 euros et le fournisseur de services maritimes Boksalis 2,29% à 29,01 euros. Le sidérurgiste Arcelor Mittal a pris 3,22% à 19,56 euros et le groupe de forage pétrolier et gazier SBM 2,71% à 14,40 euros.

A Bruxelles, l'indice BEL 20 a cédé 0,57% à 3.839,85 points. Plus forte des 15 baisses, Engie (ex-GDF Suez): -2,22% à 13,68 euros. Plus forte hausse, le sidérurgiste Aperam: +1,91% à 41,16 euros.

L'indice SMI de la bourse suisse a a clôturé à 9.072,92 points, cédant 0,53%. Nestlé (-1,58% à 84,30 CHF) a subi des prises de bénéfices après son envolée de lundi. Le pharmacien Novartis a encore perdu 0,72% à 82,80 CHF, mais son concurrent Roche réussi à reprendre 0,12% à 252,00 CHF. Les banques ont continué à profiter du sauvetage par l'Etat italien de deux banques régionales. Credit Suisse a gagné 1,85% (13,74 CHF), UBS,1,85% à 16,00 CHF et Julius Baer 0,58% (51,65 CHF).

A Madrid, l'indice IBEX a perdu 0,46% à 10.647,9 points. La banque espagnole publique Bankia a pris 3,53% à 4,17 euros, grâce au rachat de la petite BMN pour 825 millions d'euros. CaixaBank a gagné 3,31% à 4,21 euros et Santander 0,68% à 5,89 euros. L'aciériste Acerinox a engrangé 2,74% à 12,19 euros. Le secteur énergétique a subi une correction: Red electrica a cédé 3,87% à 19,51 euros, Enagas 2,51 % à 25,83 euros et Iberdrola 2,47% à 7,03 euros.

A Milan, l'indice MIB a perdu 1% à 20.791 points. L'accord sur le sauvetage des activités saines des deux banques vénitiennes a profité au secteur: Intesa Sanpaolo a gagné 1,77% à 2,756 euros, Ubi Banca 1,02% à 3,748 euros, Bper Banca 0,59% à 4,398 euros et UniCredit 0,56% à 16,21 euros. En revanche, Exor a cédé 3,53% à 48,67 euros, Italgas 3,16% à 4,474 euros, Recordati 3,07% à 36,25 euros et Enel 3,03% à 4,8 euros.

A Lisbonne, l'indice PSI 20 a cédé 0,81% à 5.192,16 points, plombé par le distributeur Jeronimo Martins (-2,15% à 17,32 euros), le gestionnaire du réseau électrique REN (-1,98% à 2,78 euros) l'électricien EDP (-1,77% à 2,89 euros) et l'opérateur de télécommunications NOS ( -1,61% à 5,45 euros). Galp Energia s'est au contraire apprécié de 1,03% à 13,21 euros.

bur-nth/ eb

© AWP 2017
Envoyer par e-mail