Les Bourses européennes en baisse après des prises de bénéfices

Envoyer par e-mail
20/06/2017 | 18:52

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont toutes fini en baisse mardi, après avoir progressé dans la journée puis subi des prises de bénéfices dans le sillage de la baisse de Wall Street et du pétrole.

Les investisseurs ont cédé à la tentation d'encaisser les gains sur leurs titres en portefeuille, alors que "le marché s'inquiète ces temps-ci du soudain repli du prix du pétrole", a noté Jochen Stanzl, chez CMC Markets.

"Il y a un moment de repli des actions après deux jours de hausse significative, avec un marché du pétrole qui baisse et entraîne les marchés actions", a aussi expliqué Daniel Larrouturou, de Diamant bleu Gestion.

Alors que les stocks mondiaux de pétrole demeurent élevés, le marché nourrit des "inquiétudes sur les capacités de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole de réduire suffisamment l'offre" au regard de "productions toujours en hausse aux Etats-Unis, en Libye et au Nigeria", a ajouté le spécialiste.

L'Eurostoxx 50 a terminé en baisse de 0,53%.

A Paris, l'indice CAC 40 a perdu 0,32% à 5.239,65 points, affecté par Total (-1,32% à 44,56 euros) et les parapétrolières TechnipFMC (-1,89% à 23,94 euros) et Vallourec (-5,83% à 5,21 euros) ou encore le sidérurgiste ArcelorMittal (-3,07% à 17,84 euros).

Airbus (-0,59% à 75,95 euros) est dominé par l'avionneur américain Boeing en termes de commandes fermes au deuxième jour du salon aéronautique international du Bourget. Le secteur bancaire a reculé comme ailleurs en Europe: Société Générale (-0,62% à 46,85 euros), Crédit Agricole (-0,82% à 13,95 euros) et BNP Paribas (-0,81% à 62,55 euros). Groupe Eurotunnel (-6,03% à 9,66 euros) a été abaissé à "sous-pondérer", dans les recommandations des analystes de Barclays.

Les valeurs technologiques Capgemini (+0,66% à 92,72 euros) ou Soitec (+2,96% à 57,32 euros) ont au contraire rebondi. Kering a pris 1,13% à 307,90 euros, sa filiale Yves Saint Laurent souhaitant doubler quasiment ses ventes en cinq ans, selon sa directrice générale, Francesca Bellettini.

A Londres, l'indice FTSE-100 a perdu 0,68%, à 7.472,71 points. Les minières ont souffert de la morosité des cours du brut, à l'image de BHP Billiton (-3,31% à 1.140,00 pence), Antofagasta (-4,67% à 755,50 pence), Glencore (-3,94% à 276,60 pence), Anglo American (-2,72% à 959,40 pence) et Rio Tinto (-2,85% à 3.000,00 pence). Les compagnies pétrolières BP (-2,62% à 640,25 pence) et Royal Dutch Shell (action "B", -2,28% à 2.125,50 pence) ont subi la baisse des cours du brut.

Barclays (-1,91% à 202,80 pence) est poursuivi par le gendarme britannique contre la délinquance financière, pour fraude lors de levées de fonds au Qatar en 2008. En revanche, le groupe de luxe Burberry (+0,75% à 1.755,00 pence) et le vendeur d'alcool Diageo (+0,65% à 2.390,00 pence), sensibles à l'évolution de la livre, ont été recherchés.

A Francfort, l'indice DAX a cédé 0,58% à 12.814,79 points. Parmi les cinq hausses figurent l'énergéticien Eon (+1,00% à 9,06 euros) et Volkswagen (+0,57% à 131,95 euros), confronté à la grève de ses employés en Slovaquie annoncée lundi, à qui il a fait une nouvelle proposition sur les salaires. Daimler (-0,21% à 65,57 euros) a commencé mardi la construction d'une première usine de production de véhicules en Russie. Continental (-0,48% à 197,40 euros) a rejoint l'alliance autour de BMW (-0,42% à 83,65 euros), associé à Intel et Mobileye, en vue de développer la voiture autonome.

Le groupe de télévision ProSiebenSat.1 (+0,42% à 37,42 euros) a vendu au fonds d'investissement CVC le voyagiste Etraveli pour 508 millions d'euros, double du prix payé en 2015. L'aciériste ThyssenKrupp (-1,86%, à 23,70 euros) pourrait souffrir d'une aggravation du conflit sur l'acier entre l'Europe et les Etats-Unis, un de ses débouchés importants.

A Amsterdam, l'indice AEX a baissé de 0,95% à 520,88 points, pénalisé par le sidérurgiste Arcelor Mittal (-2,83% à 17,88 euros) et le groupe de technologies Galapagos (-2,75% à 70,79 euros). L'assureur NN Group a pris 0,78% à 32,20 euros.

A Bruxelles, l'indice BEL 20 a perdu 0,64% à 3.910,20 points. La plus forte des 14 baisses a été subie par le groupe de technologies Galapagos (-2,93% à 70,66 euros). Le groupe diversifié Ackermans & van Haa a stagné à 150,15 euros. Parmi les cinq hausses, le brasseur AB InBev a avancé de 0,64% à 102,80 euros.

L'indice SMI de la bourse suisse a fini quasi-stable (-0,07%) à 9.023,55 points. UBS a perdu 1,07% à 15,68 francs suisses et Credit Suisse 1,10% à 13,46 francs suisses. Recul aussi du groupe d'ingénierie helvético-suédois ABB (-1,13% à 24,49 francs suisses) et du cimentier suisse LafargeHolcim (-1,41% à 55,75 francs suisses), compensés par les hausses du géant alimentaire Nestlé (+0,66% à 84,00 francs suisses) et du laboratoire pharmaceutique Novartis +0,76% à 79,80 francs suisses).

A Madrid, l'indice IBEX a baissé de 0,95% à 10.746,1 points, plombé par le secteur des matières premières et les banques, qui ont toutes reculé. Plus forte baisses, l'aciériste ArcelorMittal (-2,94% à 17,85 euros) et le pétrolier Repsol (-2,71% à 13,77 euros). Inditex (Zara), première capitalisation boursière ibérique, a perdu 1,13% à 35,16 euros et Banco de Sabadell 2,08% à 1,74 euros.

A Milan, l'indice MIB a perdu 0,97% à 20.810 points, pénalisé par le géant de l'aéronautique Leonardo (-3,32% à 15,15 euros), le sidérurgiste Tenaris (-3,22% à 13,53 euros), le fabricant de semi-conducteurs STMicrolectronics (-2,58% à 13,62 euros) et plusieurs banques dont BPER Banca (-2,57% à 4,094 euros).

Meilleures performances: le fabricant de doudounes de luxe Moncler (+2,03% à 21,66 euros), le couturier Salvatore Ferragamo (+1,77% à 25,3 euros) et le site de ventes en ligne Yoox-Net-A-Porter (+1,46% à 23,66%).

A Lisbonne, l'indice PSI 20 a baissé de 0,61%, à 5.298,05 points, sous l'effet de la contre-performance du secteur énergétique: Galp Energia a perdu 2,56% à 13,31 euros, l'électricien EDP 0,20% à 3,05 euros et sa filiale pour les énergies renouvelables EDP Renovaveis 0,28% à 7 euros. Autre perdant, la banque BCP (-1,19% à 0,24 euro).

bur-nth/eb

© AWP 2017
Envoyer par e-mail