Les Bourses européennes en ordre dispersé

Envoyer par e-mail
05/07/2017 | 18:54

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi, dans un climat de prudence motivé par la chute des cours du pétrole et l'incertitude sur les politiques monétaires des banques centrales.

Paris, Londres et Francfort ont fini en petite hausse.

Selon Alexandre Baradez, analyste chez IG France, le manque de vigueur des marchés actions européens s'explique notamment par le fait qu'ils anticipent un potentiel "changement de rythme des politiques monétaires" à la suite des propos en ce sens du président de la BCE Mario Draghi et du gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney.

Le décrochage des cours du pétrole a aussi pesé sur les marchés, dans l'attente de la publication jeudi des statistiques sur les stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis.

"Ce n'est pas forcément le début d'une nouvelle tendance de baisse mais c'est une correction très sensible du mouvement de hausse que l'on a connu maintenant depuis plusieurs jours", a poursuivi M. Baradez.

Les investisseurs sont par ailleurs dans l'attente de la publication à 18H00 GMT des minutes de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

L'Eurostoxx 50 a terminé en hausse de 0,04%.

A Paris, l'indice CAC 40 a engrangé 0,10% à 5.180,10 points. Airbus (+1,11% à 73,91 euros) a signé un "accord cadre" avec la société China Aviation Supplies Holding Company (CAS) prévoyant la vente de 140 avions. LVMH (+0,80% à 221,80 euros) détient désormais 94,22% du capital de la holding Christian Dior SE (+1,87% à 256,65 euros).

Total (-1,49% à 43,33 euros), TechnipFMC (-2,88% à 23,98 euros) ou encore Vallourec (-3,31% à 5,47 euros) ont souffert de la baisse des cours du pétrole. PSA (-1,30% à 17,90 euros) a reçu le feu vert européen, sans condition, à l'acquisition d'Opel, filiale européenne de General Motors, et menace de revoir son soutien à l'équipementier GM&S après le blocage mercredi de son site de Sept-Fons.

A Londres, l'indice FTSE-100 a pris 0,14% à 7.367,60 points, mené par les distributeurs Tesco (+3,80% à 173,45 pence) et Sainsbury (+0,92% à 251,90 pence). Côté BTP, Persimmon (+2,36% à 2.345 pence) a rassuré en expliquant que le marché immobilier ne semblait pas souffrir des incertitudes nées des législatives du 8 juin, et entraîné le reste du secteur dans son sillage: Barratt Developments a pris 2,74% à 582 pence et Taylor Wimpey 1,65% à 178,70 pence.

Les pétrolières ont au contraire subi la dégringolade des cours de l'or noir: Royal Dutch Shell (action "B") a cédé 1,29% à 2.074 pence et BP 1,30% à 444,15 pence. Lloyds Banking Group (-0,95% à 65,69 pence) a remanié son équipe de direction. Le prestataire de services de paiement Worldpay (-8,82% à 372 pence, après +27% mardi) a diffusé un communiqué commun avec son concurrent Vantiv, annonçant leur intention de fusionner. Le groupe avait révélé mardi l'intérêt de deux acquéreurs américains potentiels, parmi lesquels la banque JPMorgan, qui a depuis jeté l'éponge.

A Francfort, l'indice DAX a gagné 0,13% à 12.453,68 points, tiré Deutsche Börse (+3,20% à 95,34 euros) et Adidas (+4,90% à 176,60 euros), qui profite d'une hausse de recommandation de la banque HSBC. Lufthansa (+0,70% à 20,18 euros) a en partie réglé son conflit avec l'exploitant de l'aéroport de Francfort, un gel des redevances étant décidé pour 2018.

Siemens (+0,12% à 122 euros) et Daimler (-0,56% à 63,74 euros) ont signé des accords de coopération industrielle en Chine lors de la visite à Berlin du président chinois Xi Jinping.

Deutsche Bank (-0,21% à 16,36 euros) ne sera plus dans le rouge en 2017, selon une interview de son patron John Cryan à paraître dans Die Zeit. Le laboratoire pharmaceutique Stada a cédé 0,47% à 63,58 euros après les départs mardi de ses président du directoire et directeur financier, susceptibles d'encourager une deuxième offre des fonds d'investissement Bain et Cinven.

A Amsterdam, l'indice AEX a cédé 0,07% à 511,35 points. Le groupe de forage pétrolier et gazier SBM a perdu 2,28% à 14,13 euros et le fournisseur de services maritimes Boskalis 1,55% à 28,64 euros. Le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie pour microprocesseurs ASML a au contraire pris 0,87% à 115,30 euros.

A Bruxelles, l'indice BEL 20 a progressé de 0,10% à 3.838,97 points. Parmi les huit valeurs dans le vert, le groupe de technologies Galapagos (+2,53% à 67,72 euros). A l'inverse, le sidérurgiste Aperam a subi la plus forte baisse: -1,57% à 40,77 euros.

L'indice SMI de la bourse suisse a cédé 0,19% à 8.954,10 points, pénalisé par ses trois poids lourds: Nestlé (-0,78% à 82,40 francs suisses) et les pharmaciens Roche (-0,37% à 244,50 francs suisses) et Novartis (-0,25% à 80,15 francs suisses). UBS est resté inchangé à 16,71 francs suisses, tandis que Credit Suisse (+0,14% à 14,46 francs suisses) et Julius Baer (+0,87% à 52,20 francs suisses) montaient.

A Madrid, l'indice IBEX a perdu 0,41% à 10.523,6 points. Plus fortes baisses, le pétrolier Repsol (-1,7% à 13,56 euros) et Telefonica (-1,36% à 9,03 euros). Plus forte hausse, le groupe de BTP et services Ferrovial (+1,98% à 19,54 euros), suivi du groupe autoroutier Abertis (+1,33% à 16,42 euros), grâce aux spéculations sur une contre-offre à l'OPA de l'italien Atlantia.

A Milan, l'indice FTSE Mib a perdu 0,44% à 20.939 points. Plus fortes hausses, le site de vente en ligne Yoox-Net-A-Porter (+4,49% à 25,6 euros), le fabricant de puces STMicroelectronics (+2,72% à 12,86 euros), le groupe de défense Leonardo (+1,91% à 14,93 euros) et le câbleur Prysmian (+1,81% à 26,45 euros). En revanche, Saipem (construction) a perdu 2,72% à 3,364 euros, Bper Banca 2,41% à 4,69 euros et Banco BPM 2,35% à 2,992 euros.

A Lisbonne, l'indice PSI 20 a gagné 0,43% à 5.203,30 points, tiré par le papetier The Navigator Company (+1,46% à 3,75 euros), le groupe diversifié Sonae (+1,05% à 97 centimes d'euro) et le distributeur Jeronimo Martins (+0,94% à 17,21 euros). Galp Energia a perdu 1,60% à 13,24 euros et l'électricien EDP 1,48% à 2,86 euros.

bur-nth/ eb

© AWP 2017
Envoyer par e-mail