Les banques : Les configurations graphiques se dégradent

Envoyer par e-mail
13/04/2017 | 16:38
A l’approche du scrutin présidentiel, les banques françaises souffrent d’une montée de l’aversion au risque. Les titres bancaires pâtissent du resserrement des sondages entre les quatre principaux candidats, qui comptent deux eurosceptiques.
L’inquiétude gagne les investisseurs qui délaissent les bancaires. L’action Crédit Agricole abandonne 7% depuis le début du mois, tandis que Société Générale et BNP Paribas se déprécient respectivement de 8,8% et 7,2% sur la même période.

D’un point de vue graphique, en données journalières, les trois valeurs suivent le même schéma. Celles-ci évoluaient au contact d’une résistance majeure travaillée à plusieurs reprises depuis le début de l’année et qui correspond aux plus hauts annuels. Les tentatives haussières ont une fois de plus été bloquées sous ce seuil clé, ce qui a notamment permis aux vendeurs de reprendre la main sur les cours. Désormais, des supports de court terme ont été franchis, offrant un potentiel de baisse important en direction des prochains soutiens. En outre, la situation s’est aussi détériorée sur le plan des indicateurs techniques. Dorénavant, les cours évoluent sous leurs moyennes mobiles journalières, signe d’un possible changement de tendance.


                                                               CREDIT AGRICOLE


                                                                       
                                                                     BNP PARIBAS




                                                         SOCIETE GENERALE




Au-delà des banques françaises, c’est l’ensemble du secteur bancaire européen qui est touché, à l’image de la correction de l’Euro STOXX Banks, qui regroupe 26 banques européennes (voir ci-dessous). L’indice revient au contact d’une oblique ascendante pertinente dont la réaction sera à surveiller. Une rupture de celle-ci pourrait être synonyme d’une poursuite du mouvement baissier, amorcé sur les valeurs françaises. 

Jordan Dufee
© Zonebourse.com 2017
Envoyer par e-mail