Les collectivités locales positives sur les annonces de Macron

Envoyer par e-mail
17/07/2017 | 18:57

PARIS, 17 juillet (Reuters) - Les représentants des collectivités locales ont salué lundi les annonces d'Emmanuel Macron lors de la conférence des territoires, notamment sur les épineuses questions de la dotation et de la suppression de la taxe d'habitation.

Le président français a confirmé que les collectivités territoriales devraient participer à hauteur de 13 milliards d'euros aux économies sur la durée du quinquennat mais a exclu toute "baisse brutale" des dotations de l'Etat en 2018. Il a également proposé des mesures pour développer l'autonomie des élus locaux.

L'association des régions de France s'est déclarée satisfaite dans un communiqué "que le gouvernement ait manifesté sa volonté de mettre fin à la baisse unilatérale de la dotation au bénéfice d’un processus contractualisé".

Pour autant, les présidents de région "tiennent à rappeler que dans le cadre du plan précédent d’économies, les collectivités locales ont réalisé près de 90% de leur engagement, soit 9,5 milliards d’euros alors que l’Etat uniquement 25%".

Par ailleurs, le chef de l'Etat a confirmé que la taxe d'habitation, qui rapporte environ 22 milliards d'euros par an aux communes et intercommunalités, serait supprimée progressivement sur trois ans pour 80% des Français.

Il a néanmoins annoncé qu'une "réflexion profonde de la refonte de la fiscalité locale et en particulier en substitution de la taxe d'habitation" sera parallèlement menée d'ici "au printemps prochain" par une commission de travail.

François Baroin, président de l'association des maires de France, s'est félicité que ce débat n'était "pas clos".

"Si le choix est celui du dégrèvement, je le dis comme je le pense (...) c'est un moindre mal", a déclaré le maire de Troyes devant la presse.

Les représentants des collectivités locales se sont félicités de la continuité institutionnelle souhaitée par le chef de l'Etat, et non d'un énième "big bang territorial", comme redouté par Régions de France.

Les présidents de région, qui ont aussi salué l'objectif de couverture de l'ensemble du territoire en haut et très haut débit d'ici la fin de l'année 2020, contre 2022 précédemment.

François Baroin a de son côté salué la création d'une "agence nationale de la cohésion des territoires".

"C'est une agence à laquelle nous croyons", a-t-il commenté. (Cyril Camu, édité par Yves Clarisse)

© Reuters 2017
Envoyer par e-mail