Les métaux industriels réduisent leurs gains avec le risque géopolitique

Envoyer par e-mail
11/08/2017 | 12:59

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont bondi en cours de semaine avant de sérieusement réduire leurs gains avec la hausse du risque géopolitique.

Le cuivre a légèrement monté, tandis que l'aluminium, le nickel et le zinc ont bondi, l'étain et le plomb s'inscrivant en baisse.

"Les perspectives d'une demande chinoise élevée continuent de soutenir les prix, mais la hausse du début de la semaine est principalement due à des placements spéculatifs d'investisseurs se basant sur des analyses techniques", a prévenu Liz Grant, analyste chez Sucden.

Il n'est donc pas étonnant que la baisse de la fin de semaine ait été aussi marquée, les investisseurs financiers délaissant les métaux de base face à un marché changeant.

"Les deux dernières séances de la semaine ont été bien plus calmes, avec un regain des tensions autour de la péninsule coréenne qui a poussé les investisseurs à se défaire de leurs actifs les plus risqués, ce qui inclut les métaux industriels", a noté Alastair Munro, analyste chez Marex Spectron.

A plus long terme, M. Munro a noté l'optimisme du géant suisse du négoce des matières premières, Glencore, lors de la publication de ses résultats semestriels jeudi.

Parmi ses relais de croissance à long terme, le groupe relève notamment que l'expansion des véhicules électriques va, selon lui, accroître la demande pour des matières premières telles que le cuivre, le cobalt, le zinc et le nickel.

La tonne de cuivre a atteint mercredi 6.515 dollars, à son plus haut niveau depuis décembre 2014.

La tonne de plomb a atteint mercredi 2.422 dollars, à son plus haut niveau depuis près de six mois.

La tonne de zinc a atteint mercredi 2.983,50 dollars, à son plus haut niveau depuis neuf mois et demi.

- L'aluminium s'envole -

Contrairement aux autres métaux, l'aluminium est resté proche de ses plus hauts de novembre 2014, atteint jeudi à 2.046,50 dollars.

"Les prix ont bondi avec des limitations de production en Chine et la montée des tensions entre les Etats-Unis et la Chine", ont noté les analystes de Morgan Stanley.

Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a annoncé mardi des mesures "préliminaires" anti-subventions à l'encontre des importations de feuilles d'aluminium chinoises.

Cette mesure pourrait pousser les producteurs américains à relancer leur activité.

"En dehors de Chine, des capacités représentant un million de tonnes par an ont dû fermer en 2015-2016 à cause de la baisse des prix, principalement aux Etats-Unis", ont rappelé les analystes de Morgan Stanley.

"Selon certains rapports de presse, la province du Shandong, en Chine, va réduire sa production d'aluminium de novembre 2017 à mars 2018", a par ailleurs noté Dee Perera, analyste chez Marex Spectron.

"Shandong est la province qui produit le plus d'aluminium en Chine", ont noté les analystes de Commerzbank, qui estiment cependant que ces baisses de production devraient être moins importantes qu'annoncé.

- Le nickel grimpe -

Si le nickel a reculé, après avoir atteint son plus haut en plus de cinq mois jeudi à 10.990 dollars, le métal reste en nette hausse sur la semaine.

"La hausse est principalement due à la demande. Selon les données de l'association chinoise des producteurs d'acier inoxydable, la production chinoise de ce métal a augmenté de 4,2% au premier semestre par rapport aux six premiers mois de 2016 pour atteindre 12,3 millions de tonnes, tandis que la demande a augmenté de 3,4% à 9,2 millions de tonnes", ont noté les analystes de Commerzbank.

Le nickel est principalement utilisé pour concevoir de l'acier inoxydable, alliage d'acier utilisé en grande partie pour l'électroménager.

"Le nickel a également pu profiter de la fermeture de sa mine de Ravensthorpe, en Australie", a par ailleurs noté Liz Grant, analyste chez Sucden.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s'échangeait à 6.369,50 dollars vendredi à 10H40 GMT, contre 6.341 dollars le vendredi précédent à 13H30 GMT.

L'aluminium valait 2.035,50 dollars la tonne, contre 1.906,50 dollars.

Le plomb valait 2.348,50 dollars la tonne, contre 2.365 dollars.

L'étain valait 20.250 dollars la tonne, contre 20.660 dollars.

Le nickel valait 10.650 dollars la tonne, contre 10.315 dollars.

Le zinc valait 2.920 dollars la tonne, contre 2.805,50 dollars.

js/acd/mcj

© AWP 2017
Envoyer par e-mail