Londres améliore ses records grâce aux banques

Envoyer par e-mail
10/01/2018 | 17:47

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé en hausse de 0,23% mercredi, se hissant à un nouveau sommet historique grâce aux banques et à la distribution.

L'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 17,49 points à 7.748,51 points.

Le marché britannique, qui ne cesse de battre record sur record depuis fin 2017, a également amélioré son plus haut en séance, grimpant jusqu'à 7.756,11 points.

"Le FTSE 100 établit un nouveau record alors que les valeurs financières et de la distribution sont recherchées", commente David Madden, analyste chez CMC Markets.

Faute d'actualité macroéconomique majeure, les investisseurs se sont arrêtés sur l'actualité des différents secteurs d'activité, les banques étant en vedette après une note positive de Morgan Stanley sur RBS.

Cette dernière a bondi de 4,60% à 293,40 pence, entraînant dans son sillage Standard Chartered (+3,27% à 818,70 pence), HSBC (+3,81% à 795,50 pence) et Lloyds Banking Group (+0,85% à 68,98 pence).

Le secteur de la distribution a été en vue une nouvelle fois alors que se poursuivent les publications de grandes enseignes sur la période cruciale de Noël.

La chaîne de supermarchés Sainsbury's a grimpé (+2,21% à 253,90 pence), grâce à des périodes de fêtes satisfaisantes, surtout dans l'alimentaire. Le géant Tesco (-1,17% à 211,90 pence), dont le titre avait bien commencé la semaine, ainsi que l'enseigne Marks and Spencer (+1,79% à 324,00 pence), qui s'est doté d'un nouveau directeur financier, doivent dévoiler leurs chiffres jeudi matin.

Les compagnies pétrolières ont quant à elles profité de la solidité des cours du brut à des plus hauts en trois ans. BP a gagné 0,47% à 530,50 pence et Royal Dutch Shell (action "B") 0,99% à 2.594,50 pence.

En revanche, les valeurs du BTP et de la construction ont fait grise mine après un rapport d'activité de Taylor Wimpey (-4,16% à 200,20 pence) certes positif pour 2017, mais qui ne masque pas un contexte encore difficile pour le secteur sur fond de hausse modeste des prix immobiliers et de taux d'intérêt moins favorables.

Dans la foulée, Barratt Developments a lâché 1,43% à 634,20 pence, Berkeley 0,59% à 4.215,00 pence et Persimmon 1,55% à 2.673,00 pence.

jbo/LyS

© AWP 2018
Envoyer par e-mail