Londres finit stable malgré l'envolée de Tesco

Envoyer par e-mail
14/11/2017 | 18:18

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé stable mardi (-0,01%), la mauvaise humeur du secteur minier étant compensée par les envolées de Tesco et de Vodafone.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs s'est effrité de 0,76 point pour terminer à 7.414,42 points.

"Les valeurs minières ont plombé le FTSE après la publication de mauvaises données économiques en Chine. Tesco a constitué une bouée de sauvetage après l'approbation de son achat de Booker", a résumé Joshua Mahony, analyste chez IG.

La production industrielle et les ventes au détail en Chine ont ralenti plus qu'attendu en octobre, la deuxième économie mondiale montrant des signes d'essoufflement, d'après des statistiques officielles de Pékin.

Ces chiffres ont entraîné un repli des cours des métaux industriels dont la Chine est la première importatrice mondiale et, partant, des actions des compagnies minières qui en font commerce. Rio Tinto s'est enfoncée de 2,89% à 3.592 pence, Anglo American de 2,81% à 1.455 pence, Antofagasta de 2,62% à 949 pence, Glencore de 2,53% à 354,75 pence et BHP Billiton de 2,49% à 1.387,50 pence.

Le groupe de télévision ITV a cédé de son côté 2,60% à 150 pence, après avoir publié des résultats trimestriels faisant état d'un marasme de ses revenus publicitaires.

La vedette du jour a été le géant des supermarchés Tesco, qui a bondi de 6,24% à 188,05 pence après avoir obtenu le feu vert de principe de l'Autorité de la concurrence au rachat du principal grossiste alimentaire du Royaume-Uni, Booker.

Le groupe de télécoms Vodafone est nettement monté lui aussi, de 5,12% à 227,05 pence. Il a annoncé être revenu dans le vert au premier semestre avec un bénéfice net de 1,1 milliard d'euros et a relevé ses objectifs financiers pour l'ensemble de son exercice comptable.

Le secteur du BTP a passé également une bonne journée après la publication de statistiques officielles de l'ONS faisant état d'une hausse de 5,4% du prix moyen des logements au Royaume-Uni en septembre sur un an, davantage qu'attendu par les analystes. Il a aussi profité d'un rapport d'activité encourageant du groupe Bovis Homes, coté à l'indice des valeurs moyennes FTSE-250 et dont l'action a fini en progression de 2,71% à 1.135 pence.

Parmi les grands de la construction cotés au FTSE-100, Persimmon s'est élevé de 1,96% à 2.709 pence, Berkeley de 1,81% à 3.662 pence et Barratt Developments de 1,78% à 629 pence.

pn/nth

© AWP 2017
Envoyer par e-mail