Londres ne se défait pas du contexte géopolitique

Envoyer par e-mail
11/08/2017 | 18:10

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé en nette baisse vendredi (-1,08%), plombée depuis trois jours par les tensions grandissantes entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 79,98 points en clôture, à 7.309,96 points. Sur la semaine écoulée, il a lâché 2,69%.

Le marché britannique, qui évoluait encore tout près d'un sommet historique en clôture mardi, a depuis perdu pied en raison du contexte géopolitique.

"L'indice britannique est revenu à ses plus bas de mi-juin au cours d'une semaine qui a démarré de manière banale avant de devenir un peu folle", souligne Joshua Mahony, analyste chez IG.

"Durant une semaine largement dépourvue de publications économiques majeures, l'attitude conflictuelle de Donald Trump envers la Corée du Nord a fait s'élever la volatilité sur les marchés", explique-t-il.

Loin de calmer le jeu depuis qu'il a promis le "feu et la colère" au régime de Kim Jong-Un, le président américain Donald Trump a de nouveau menacé vendredi d'employer la force contre la Corée du Nord, affirmant que les options militaires "sont en place" et "prêtes à l'emploi".

Face aux incertitudes sur les conséquences de cette escalade verbale, les investisseurs agissaient avec la plus grande prudence, ce qui les conduisait à se détourner des actifs risqués et à privilégier les valeurs refuge comme l'or.

Le marché britannique est toutefois parvenu à limiter un peu ses pertes dans l'après-midi, grâce à un accès de faiblesse de la livre face au dollar mais surtout face à l'euro. Elle est ainsi tombée à son niveau le plus faible en dix mois face à la monnaie unique.

Toute dépréciation de la livre est une bonne nouvelle pour les multinationales cotées à Londres puisqu'elle a pour effet de doper la valeur des résultats réalisés à l'étranger dans d'autres devises.

De ce fait, le groupe de produits de grande consommation Reckitt Benckiser a pris 0,56% à 7.352 pence et le spécialiste des boissons alcoolisées Diageo s'est maintenu proche de l'équilibre (+0,02% à 2.474 pence).

Les secteurs les plus risqués du marché ont été chahutés du fait des craintes des investisseurs. Parmi les valeurs financières, le gérant d'actifs Standard Life a perdu 3,75%, à 410,80 pence, et la banque Standard Chartered 2,77%, à 753,60 pence.

De même, les valeurs minières ont souffert, dans le sillage des cours des matières premières qui ont reculé en fin de semaine en raison des incertitudes géopolitiques, auxquelles s'ajoute la faiblesse des cours du pétrole. BHP Billiton a perdu 2,87%, à 1.336 pence, et Rio Tinto 3,15%, à 3.370 pence.

jbo-apz/acd/eb

© AWP 2017
Envoyer par e-mail