Londres se reprend grâce aux minières et à la livre

Envoyer par e-mail
13/11/2017 | 09:32

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres évoluait en hausse de 0,40% lundi matin, se reprenant après deux séances de baisse grâce à la nette progression du secteur minier et au recul de la livre.

Vers 08H30 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs prenait 29,80 points à 7.462,79 points.

Le marché britannique retrouvait un peu de vigueur, profitant de la faiblesse de la livre, au moment où plusieurs dizaines de parlementaires du parti conservateur réclament le départ de la Première ministre Theresa May.

"Après avoir perdu deux membres de son cabinet ces quinze derniers jours et sans concession attendue de la part de Bruxelles sur la facture du Brexit, May se trouve de plus plus en plus sous pression de la part des membres de son propre parti", résument les analystes chez Accendo Markets.

Ces incertitudes politiques pesaient sur la livre, ce qui profitait néanmoins au marché boursier. Les nombreuses multinationales cotées à Londres accueillent favorablement toute dépréciation de la devise qui élève mécaniquement la valeur des résultats réalisés à l'étranger dans d'autres devises une fois convertis en livre.

Parmi ces titres, le spécialiste des spiritueux Diageo prenait 0,76% à 2.579,00 pence et le fabricant de tabac British American Tobacco 0,75% à 4.947,00 pence.

Le secteur minier était bien orienté, retrouvant des forces après son recul de la fin de semaine dernière, à l'image de BHP Billiton (+1,30% à 1.442,50 pence), Rio Tinto (+1,11% à 3.736,50 pence), Anglo American (+0,94% à 1.499,00 pence) et Antofagasta (+0,93% à 976,50 pence).

L'opérateur télécoms Vodafone gagnait 0,55% à 218,85 pence. Sa filiale indienne Vodafone India et le groupe Idea Cellular, qui ont récemment annoncé leur fusion, ont décidé de vendre leurs activités respectives dans les infrastructures de transmission en Inde pour 1,2 milliard de dollars.

La banque HSBC perdait 0,86% à 734,90 pence, alors que selon le Sunday Times le président du conseil d'administration Mark Tucker a indiqué aux actionnaires qu'il envisageait des acquisitions aux Etats-Unis afin de faire grandir le groupe notamment dans les activités de cartes de crédit.

Le groupe de BTP Taylor Wimpey cédait du terrain (-0,62% à 191,70 pence) après avoir pourtant fait état de la bonne tenue du marché immobilier britannique au second semestre.

jbo/spi

© AWP 2017
Envoyer par e-mail