Londres stable en attendant l'inflation britannique

Envoyer par e-mail
13/02/2018 | 09:35

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres évoluait proche de l'équilibre mardi matin (-0,08%), temporisant après son rebond de la veille et dans l'attente des chiffres d'inflation au Royaume-Uni.

Vers 08H30 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 5,85 points à 7.121,21 points.

Le marché britannique marquait une pause au lendemain d'un net rebond, alors que Wall Street semblait retrouver des forces de jour en jour un peu plus d'une semaine après sa chute sur fond de craintes quant à une politique monétaire américaine moins favorable.

Les investisseurs vont se concentrer surtout sur les chiffres d'inflation pour janvier au Royaume-Uni, attendus dans la matinée.

Les économistes prévoient une légère décrue à 2,9%, compte tenu d'une livre en meilleure forme ces dernières semaines. La hausse des prix, qui avait dépassé 3,1% en novembre a été nourrie jusqu'à présent surtout par la dépréciation de la devise et le renchérissement du coût des biens importés qu'elle entraîne.

Cette publication "a une importance particulière", note Naeem Aslam, analyste chez Think Markets. Si jamais le chiffre est plus forte que prévu, cela alimentera les spéculations sur une hausse des taux d'intérêt de la Banque d'Angleterre et "ce ne serait pas un signe favorable pour l'économie britannique", selon lui.

Parmi les valeurs, le géant du tourisme TUI gagnait du terrain (+2,73% à 1.638,00 pence) après avoir réduit ses pertes au premier trimestre et confirmé ses prévisions annuelles fort de "très bonnes réservations" pour l'été prochain.

Plusieurs gérants d'actifs étaient bien orientés, illustrant l'optimisme retrouvé des investisseurs. Old Mutual prenait 1,55% à 235,90 pence et Standard Life Aberdeen 0,38% à 394,30 pence.

Le groupe minier BHP Billiton était en légère hausse (+0,37% à 1.510,60 pence) après avoir dévoilé une charge exceptionnelle de 1,8 milliard de dollars liée à la réforme fiscale américaine.

Le secteur pharmaceutique figurait quant à lui parmi les valeurs en baisse, à l'image de GSK (-0,53% à 1.285,80 pence), Shire (-0,56% à 3.179,00 pence) et AstraZeneca (-0,57% à 4.832,50 pence).

jbo/spi

© AWP 2018
Envoyer par e-mail