Londres termine en baisse, minée par le contexte géopolitique

Envoyer par e-mail
10/08/2017 | 17:49

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé en nette baisse jeudi, perdant 1,44%, encore minée par la géopolitique en raison des tensions persistantes entre les États-Unis et la Corée du Nord.

L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 108,12 points en clôture, à 7.389,94 points.

Le marché britannique est déstabilisé depuis deux jours, comme les autres places boursières, par l'escalade verbale entre Donald Trump et le président nord-coréen.

Les Etats-Unis, qui ont vanté leur puissance nucléaire, ont averti la Corée du Nord que la poursuite de ses ambitions en la matière pourrait aboutir à la fin du régime de Kim Jong-Un.

Toutefois, contrairement aux paroles vindicatives de Donald Trump, son secrétaire d'Etat, Rex Tillerson a insisté sur le fait qu'il n'existait à ses yeux "aucune menace imminente".

L'incertitude sur les conséquences de ces tensions poussait les investisseurs à la plus grande prudence, les conduisant à se détourner des actifs risqués et à privilégier les valeurs refuge comme l'or.

"La guerre des mots (en espérant qu'elle reste verbale) entre Trump et Kim Jong-Un pèse sur le FTSE, mais également la déception liée à un déficit commercial au plus haut en neuf mois en juin au Royaume-Uni", note Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Les secteurs les plus risqués du marché ont fait les frais des craintes des investisseurs, à commencer par les valeurs financières. Le gérant d'actifs Standard Life a perdu 1,98% à 426,80 pence et la banque HSBC 1,94% à 749,40 pence.

De même, les valeurs minières ont souffert, à l'image de BHP Billiton (-0,43% à 1.375,50 pence) et Rio Tinto (-1,03% à 3.479,50 pence).

Le suisse Glencore a perdu 2,46% à 331,45 pence. Le groupe a publié de bons résultats au premier semestre mais a déçu les investisseurs qui attendaient un geste de plus que le dividende déjà annoncé.

En revanche, les spécialistes de l'or ont encore profité de la hausse du métal précieux dans le contexte de faible prise de risque des marchés. Fresnillo a pris 1,12% à 1.553 pence et Randgold 1,29% à 7.475 pence.

L'embouteilleur Coca Cola HSBC s'est envolé (+9,23% à 2.592 pence), fort d'une nette amélioration de sa rentabilité au cours du premier semestre.

Les valeurs de la construction ont souffert alors qu'un indicateur suggère que la baisse des prix dans l'immobilier résidentiel commence à atteindre Londres. Barratt Developments a perdu 2,88% à 589,50 pence, Persimmon 2,92% à 2.462 pence et Taylor Wimpey 2,98% à 189,10 pence.

jbo/acd/az

© AWP 2017
Envoyer par e-mail