Londres tirée vers le bas par le secteur minier

Envoyer par e-mail
13/09/2017 | 17:45

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,28% mercredi, pénalisée par le secteur minier dans un marché prudent à la veille de la réunion de la Banque d'Angleterre (BoE)

L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 20,99 points à 7.379,70 points.

"Les marchés boursiers en Europe connaissent peu d'évolution alors que la hausse observée en début de semaine s'essouffle", souligne David Madden, analyste chez CMC Markets, ajoutant que "les investisseurs marquent une pause pour reprendre leur souffle".

Des chiffres contrastés sur l'emploi au Royaume-Uni ont entretenu la prudence sur le marché britannique. Le taux de chômage au Royaume-Uni a baissé à 4,3% sur la période de trois mois terminée fin juillet, son plus bas niveau depuis 1975, mais les salaires ont progressé de 2,1% soit bien moins que l'inflation.

La poussé de l'inflation, combinée à un ralentissement de l'économie, complique la tâche de la Banque d'Angleterre (BoE) qui doit dévoiler les conclusions de sa réunion jeudi. Elle devrait opter pour le statu quo mais les investisseurs vont guetter tout indice sur l'avenir de la politique monétaire.

En attendant, "la faiblesse des prix des métaux a pesé sur le FTSE, à un moment déjà délicat avant une BoE potentiellement moins accommodante demain", relève Joshua Mahony, analyste chez IG.

Le marché a été tiré vers le bas par le net recul du secteur minier, plombé par l'accès de faiblesse des cours du cuivre depuis plusieurs jours. Anglo American a perdu 3,19% à 1.349,00 pence, Antofagasta 3,87% à 969,00 pence, BHP Billiton 2,05% à 1.408,50 pence et Rio Tinto 1,79% à 3.624,50 pence.

Le chercheur de diamants Petra Diamonds a une nouvelle fois trébuché (-3,00% à 82,55 pence), perturbé ces derniers jours par des difficultés dans une mine en Tanzanie.

Le géant de la distribution Tesco a souffert (-1,84% à 181,65 pence), en raison d'une note négative du courtier Exane-BNP Paribas.

Les compagnies pétrolières ont été recherchées, profitant d'une hausse des cours du brut, soutenus par un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) optimiste sur la demande en 2017. BP a gagné 0,77% à 452,35 pence et Royal Dutch Shell (action "B") 0,64% à 2.192,00 pence.

La compagnie aérienne à bas coût EasyJet a engrangé 0,67% à 1.202,00 pence. La société a annoncé le lancement d'un nouveau service pour connecter ses liaisons court-courriers avec des long-courriers des compagnies WestJet et Norwegian.

jbo/jpr

© AWP 2017
Envoyer par e-mail