Madrid monte au front contre l'OPA d'Atlantia sur Abertis

Envoyer par e-mail
07/12/2017 | 21:22

MADRID, 7 décembre (Reuters) - Le gouvernement espagnol a demandé jeudi à l'autorité de la Bourse de Madrid de révoquer l'autorisation qu'elle avait donnée en octobre à l'OPA de 15,6 milliards d'euros du groupe italien Atlantia sur l'opérateur autoroutier Abertis.

Dans sa requête à la Commission nationale des marchés de valeurs (CNMV), le ministère des Infrastructures fait valoir qu'Atlantia n'a pas obtenu l'autorisation de prendre le contrôle d'Hispasat, l'opérateur de satellites détenu à 57,05% par Abertis.

Le gouvernement, qui détient lui-même 9% de Hispasat via des sociétés publiques, considère ce dernier comme un actif stratégique dans la mesure où il contrôle les communications par satellite en Espagne.

Dans un communiqué, la CNMV a dit avoir un mois pour répondre à la requête du gouvernement.

Atlantia, contrôlé par la famille Benetton, a officialisé en octobre son offre sur Abertis qui vise à créer le premier concessionnaire mondial d'autoroutes mais l'allemand Hochtief , filiale du groupe de construction espagnol ACS , a présenté peu après une offre concurrente qui valorise Abertis à 17,1 milliards d'euros. (Robert Hetz, Véronique Tison pour le service français)

© Reuters 2017
Envoyer par e-mail