Sérénité retrouvée à la Bourse de Francfort (Dax:+0,29%)

Envoyer par e-mail
19/05/2017 | 10:26

Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort regagnait du terrain vendredi dans la matinée, retrouvant une certaine sérénité après deux jours de baisse d'affilée face aux remous politiques aux Etats-Unis.

A 08H00 GMT, l'indice vedette Dax avançait de 0,29% à 12.626,41 points et le MDax des valeurs moyennes de 0,82% à 24.849,01 points.

"Une stabilisation se profile à l'approche du week-end", relevait Wolfgang Albrecht, analyste de la banque LBBW.

Mais "la crise à la Maison blanche va continuer de générer des nuages menaçants au-dessus des marchés actions", estimait Milan Cutkovic, d'AxiTrader. Il s'attend à une volatilité accrue à court terme.

Grâce au léger rebond de Wall Street, les investisseurs réussissaient à mettre leurs préoccupations sur le sort de l'administration Trump en sourdine.

Dans la tempête, le président américain a contesté jeudi toute interférence dans l'enquête du FBI sur les liens éventuels entre des membres de son équipe et Moscou, se posant en victime d'un acharnement. Vendredi, il devait entamer une tournée à l'étranger qui s'annonce intense, avec au programme cinq pays en huit jours.

Le marché aura peu à se mettre sous la dent en cours de séance, l'agenda économique étant quasiment vide.

Sur le Dax, l'énergéticien RWE prenait 1,52% à 16,35 euros. Deutsche Bank (+1,17% à 16,81 euros) et BMW (+1,02% à 86,06 euros) le talonnaient.

Volkswagen s'adjugeait 0,97% à 139,85 euros. Son patron Matthias Müller a rejeté les accusations de manipulation de cours formulées à son encontre par la justice allemande dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués. "Je n'ai rien à me reprocher", déclare-t-il dans un entretien au Handelsblatt publié vendredi.

Le groupe aérien Lufthansa progressait de 0,55% à 16,34 euros. Les administrateurs de son concurrent Alitalia, placé sous tutelle par Rome, ont lancé mercredi soir l'appel à manifestation d'intérêts pour la reprise totale ou partielle de la compagnie, en grande difficulté.

Vedette de la séance de jeudi en sa qualité de valeur refuge par excellence, le spécialiste de la dialyse Fresenius Medical Care retombait (-0,61% à 81,75 euros).

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail