State Street : les "zinzins" sont moins nombreux à craindre un impact négatif du Brexit

Envoyer par e-mail
14/07/2017 | 10:22

(AOF) - State Street a fait état d'une baisse de 7 points, à 72%, de la proportion d'investisseurs institutionnels craignant une baisse de leur activité du fait du Brexit. Dans le cadre de son Brexometer, un sondage effectué chaque trimestre auprès des investisseurs institutionnels afin d’évaluer leur sentiment sur le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, State Street constate aussi que 45% des participants affichant au troisième trimestre un sentiment positif sur les perspectives à moyen terme (trois à cinq ans) de la croissance économique mondiale.

D'autre part, 33% d'entre eux estiment que les investisseurs institutionnels augmenteront leur niveau de risque d'investissement au cours des trois à cinq prochaines années, soit une progression de 7 points par rapport au dernier trimestre 2016. State Street constate également un léger accroissement de l'appétit pour les actifs du Royaume-Uni, 16% des participants envisageant d'accroître leur exposition au cours des six prochains mois, soit une augmentation de 3 points par rapport au premier trimestre 2017.

Copyright 2017 AOF
Tous droits de reproduction et de représentation réservés (Avertissement légal)
Envoyer par e-mail