Taux : rotation sectorielle classique sur envol de l'E-Stoxx.

Envoyer par e-mail
04/08/2017 | 18:59
(CercleFinance.com) - La détente des taux, en parallèle avec la hausse des actions (cas de figure un peu singulier), s'est interrompue ce vendredi 4 août à 14H30 avec la publication des chiffres de l'emploi US.

Ils sont légèrement supérieurs aux attentes (+209.000 contre +185.00 anticipé), ce qui a déclenché une vive remontée du Dollar, laquelle s'est amplifiée au-delà des +1% jusque vers 1,174/E.
L'amélioration du commerce extérieur US (déficit réduit de 2% à -43,6Mds$) confortait également la hausse du billet vert.

Il s'en est suivi un rallye sur les 'actifs risqués' (les actions), accompagné d'une rotation sectorielle -conforme à la logique cette fois- au détriment des 'actifs sécurisés' (les bons du Trésor).
Les T-Bonds se tendent de +4Pts vers 2,275% (cours moyen entre 14H30 et 19), les Bunds et OAT suivant le mouvement comme une ombre avec +2Pts à 0,468 et +2,5Pts à 0,746% respectivelment.

En marge de la publication du 'NFP' de juillet, les créations d'emploi de juin ont été légèrement révisées à la hausse à 231.000 contre 222.000,
le taux de population active demeure faible à 62,9% et le nombre d'heures travaillées stagne d'un mois sur l'autre.
Ce genre de bémol n'a aucun impact sur les marché obligataires qui sont emportés par une vague de consolidation alors que le 'VIX' se détend spectaculairement, de -6% à 9,8: qui voudrait se couvrir avec des 'treasuries' dans ces conditions.

Même si l'économie américaine semble en apparence proche du plein emploi (chômage retombé à 4,3%), la Fed peut patienter un peu avant de poursuivre son processus de resserrement de politique monétaire, aucun dérapage salarial en vue, sauf sur les profils surqualifiés.

La question de la réduction de la taille du bilan de la FED pourrait être abordée dès le mois prochain, suivie d'une nouvelle baisse de ses taux directeurs en décembre.
Le rendement des T-Bonds US La réunion des banquiers centraux de fin août à Jackson Hole pourrait donner le ton (Colombe ou Faucon) d'ici la fin de l'année et influencer fortement la valeur du Dollar ou tempérer l'euphorie de Wall Street.
Le discours de la BoE jeudi était nébuleux à souhait, Mark Carney avertissant les marchés de tout et son contraire (inflation maitrisée mais hausse des taux possible): les Gilts qui s'étaient fortement détendus la veille (de -8Pts, comme quoi les opérateurs interprètent le 'verbe' des banquiers centraux comme cela les arrange) se retendaient de +3Pts à 1,181%.

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Envoyer par e-mail