Tokyo enchaîne une 3e séance positive (Nikkei +0,45%)

Envoyer par e-mail
13/09/2017 | 09:28

Tokyo (awp/afp) - La Bourse de Tokyo a fini en nouvelle progression mercredi, après déjà deux séances nettement positives, les investisseurs appréciant particulièrement l'affaiblissement marqué du yen, un mouvement favorable aux exportateurs.

A l'issue des échanges, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,45% (+89,20 points) à 19.865,82 points. Il avait déjà progressé de 1,41% lundi et de 1,18% mardi.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a augmenté mercredi de 0,61% (+9,88 points) à 1.637,33 points.

Du côté des devises, le dollar est remonté à 110,05 yens contre 109,35 yens mardi à la fermeture. Quant à l'euro, il s'est élevé à 131,85 yens contre 130,80 yens.

La nouvelle progression des cours s'explique par le recul du yen ainsi que par l'apaisement des inquiétudes concernant la Corée du Nord et les conséquences --moins graves que prévu-- des ouragans aux Etats-Unis, soulignaient les opérateurs.

"Les actions japonaises testent les limites de cours élevés, soutenues par les records en clôture des actions américaines et un yen moins cher", affirmait Yoshihiro Ito, chef stratégiste à la firme de courtage Okasan Online Securities, dans une note à la clientèle.

"Le rythme de hausse récente (des cours) a été assez rapide, mais l'énergie du marché est assez forte pour voir le Nikkei approcher les 20.000" points, estimait Toshikazu Horiuchi, un opérateur à IwaiCosmo Securities.

De son côté, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, s'est félicité mercredi, dans un entretien publié par le quotidien Nikkei, des résultats de sa politique de relance abenomics et a salué l'action du gouverneur de la banque centrale, malgré des critiques croissantes.

"Grâce aux abenomics, un cercle vertueux est avec certitude en train de naître", a déclaré le chef du gouvernement au journal.

Les économistes sont pourtant partagés sur les effets de cette politique qui mêle largesses budgétaires, souplesse monétaire et réformes structurelles, arguant principalement que ces dernières sont loin d'être réalisées alors qu'elles sont la clef de la réussite.

Le repli du yen a beaucoup profité aux grandes valeurs exportatrices, à l'image de Panasonic qui a bondi de 4,45% à 1.606,5 yens et Hitachi qui a progressé de 3,28% à 780,1 yens.

Les valeurs financières ont également gagné du terrain: le géant bancaire Mitsubishi UFJ a avancé de 1,50% à 682,6 yens et son concurrent Sumitomo Mitsui Financial a pris 1,51% à 4.166 yens.

Les fournisseurs japonais d'Apple ont bénéficié de l'annonce par ce dernier de trois nouveaux iPhone. Nidec a ainsi progressé de 3,52% à 13.660 yens et Rohm de 1,58% à 8.970 yens.

L'action Toshiba a clôturé inchangée à 331 yens après que ce groupe a annoncé avoir de nouveau choisi le consortium mené par le fonds américain Bain Capital comme acquéreur prioritaire de sa filiale de puces-mémoires Toshiba Memory, un énième rebondissement dans une saga qui n'en finit pas.

kap-pre/spi

© AWP 2017
Envoyer par e-mail