Tokyo finit dans le vert

Envoyer par e-mail
12/10/2017 | 09:39

Tokyo (awp/afp) - L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,35% jeudi, sa huitième séance positive d'affilée, alors que des sondages prédisaient une large victoire de la coalition au pouvoir aux élections législatives du 22 octobre.

L'indice vedette nippon a terminé sur un gain de 73,45 points, à 20.954,72 points par rapport à la séance de la veille, où il avait franchi un plus haut de fin de journée depuis près de 21 ans.

L'indice élargi Topix, qui avait également atteint mercredi un plus haut niveau de clôture depuis dix ans, s'est lui aussi encore apprécié, de 0,2% (+3,32 points), à 1.700,13 points.

A l'heure de la fermeture de la Bourse de Tokyo, le dollar reculait à 112,27 yens contre 112,38 yens. L'euro s'échangeait à 133,33 yens contre 132,80 yens la veille à la même heure.

D'après une enquête menée les 10 et 11 octobre par le quotidien Nikkei auprès de 78.285 personnes, le Parti libéral-démocrate (PLD, droite) de Shinzo Abe et son allié centriste Komeito remporteraient 294 des 465 sièges de la chambre des députés, dissoute le 28 septembre par le Premier ministre.

Le PLD en aurait à lui seul 260, soit plus que la majorité absolue (233 sièges).

Un autre sondage réalisé par l'agence de presse Kyodo donne des résultats similaires et une enquête du quotidien Yomiuri laisse aussi augurer une "très large majorité" pour la coalition au pouvoir depuis fin 2012.

"L'humeur du marché est restée très, très forte", a commenté Toshikazu Horiuchi, courtier chez IwaiCosmo Securities. "L'indice Nikkei a continué de monter mais nous n'avons ressenti aucun signe de surchauffe", a-t-il ajouté.

La Bourse de Tokyo s'est inscrite dans le sillage de Wall Street qui a atteint de nouveaux records en clôture mercredi soir, les investisseurs ayant bien accueilli le compte rendu de la réunion des 19 et 20 septembre du Comité monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). Même s'ils restent divisés sur le sujet, de nombreux membres estiment qu'il faudra relever encore les taux d'intérêt une fois cette année.

Du côté des valeurs, Kobe Steel est parvenu à se stabiliser, gagnant 0,45% à 882 yens, au lendemain d'un plongeon de 17,8% ayant suivi une dégringolade de 22% mardi.

Le groupe sidérurgique japonais est empêtré depuis la fin de la semaine dernière dans un scandale de maquillage de données, concernant notamment des poudres de fer et des produits utilisés dans le façonnage des DVD, composants destinés à 70 entreprises clientes et fabriqués depuis fin 2011.

Kobe Steel a reconnu mercredi soir que les caractéristiques techniques d'autres produits que l'aluminium et le cuivre avaient aussi été embellies pour répondre aux promesses faites aux clients.

Parmi les autres titres, Nissan a progressé de 0,36% à 1.089,5 yens et Tokyo Electron de 1,95% à 17.700 yens. En revanche, Fast Retailing, propriétaire de la marque Uniqlo, a reculé de 0,68% à 34.850 yens avant la publication de ses derniers résultats.

bur-nf/pb/dan/spi/ggy

© AWP 2017
Envoyer par e-mail