Wall Street : affiche une grande sérénité à la veille du NFP

Envoyer par e-mail
07/12/2017 | 22:54
(CercleFinance.com) - Wall Street a démontré beaucoup de sérénité en cette veille de la publication du 'NFP' (rapport mensuel sur l'emploi).
La hausse du Dow Jones et du S&P500 avoisine les +0,3% (le 'S&P' revient à 1% de son record absolu), le Nasdaq gagne +0,55% à 6.813 et le Russel-2000 grimpe de +0,8% à 1.520.
Bonne nouvelle pour Wall Street, le Sénat aurait 'sécurisé' assez de votes pour faire passer le budget qui évitera un 'shutdown' des administrations... au prix d'une extension du plafond de la dette qui va propulser le déficit US bien au-delà de la barre des 100%.

Difficile en effet de relier la hausse du jour à de 'bons indicateurs' car ils étaient peu nombreux ce jeudi: les chiffres hebdomadaires du chômage ont reculé de 2.000 à 236.000 à l'issue de la semaine close le 2 décembre.
C'est la 3ème semaine de repli, certes, mais chaque fois, il s'agit d'une contraction à la marge.

Le Dow Jones a prix +70Pts grâce à Caterpillar a pris +1,8%, Visa +1,5% et Goldman Sachs +1% (la 'firme' annonce qu'elle va donner accès au Bitcoin à ses clients, il s'agit de 'l'actif' le plus volatil -avec +1.600% depuis le 31/12/2016- de l'histoire des marchés depuis la bulle des bulbes de tulipes en 1637/1638, le 'BTC' ayant pris 25% en 24H et atteint 17.000$ sur la plateforme Coinbase, soit plus de la moitié de la valeur d'un lingot d'or).

le titre General Electric qui gagnait +1,5% après l'annonce du licenciement de 12.000 salariés (notamment dans la branche 'énergie') a fini en hausse de seulement +0,3%.

La hausse du Nasdaq a été freinée par Alexion -2,4%, Amgen -1,3% et Gilead (-0,8%) puis Intel -1% et Mondelez -1,5%.

Peu après la clôture, United Airlines grimpait de +1,5% après l'annonce d'un programme de rachat de 3Mds$.

Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Envoyer par e-mail