Wall Street amène tranquillement Dow Jones, Nasdaq et S&P 500 à des records

Envoyer par e-mail
13/09/2017 | 22:46

New York (awp/afp) - La Bourse de New York, aidée par le secteur de l'énergie, a terminé en hausse mercredi, poursuivant tranquillement sa course aux records après un début de semaine vigoureux: le Dow Jones a pris 0,18%, le Nasdaq 0,09% et le S&P 500 0,08%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 39,32 points, à 22.158,18 points, le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 5,91 points, à 6.460,19 points, et l'indice élargi S&P 500 de 1,89 point à 2.498,37 points.

Soulagée par le passage moins dévastateur que prévu de l'ouragan Irma sur la Floride et l'absence de regain de tensions entre Washington et Pyongyang, Wall Street est en forme depuis le début de la semaine.

Mercredi, après avoir évolué dans le rouge ou près de l'équilibre pendant la séance, les indices ont enregistré un sursaut en toute fin de journée.

"Le marché continue d'être encouragé par la rapidité avec laquelle les opérations de reconstruction se déroulent autour de Houston (après le passage de l'ouragan Harvey fin août) et en Floride (après Irma le week-end dernier)", a relevé Sam Stovall de CRFA.

Les indices sont aussi portés selon lui par des éléments techniques.

"Le nombre de record (du S&P 500) depuis le début de l'année est bien supérieur à la moyenne et la volatilité est bien inférieure", a-t-il expliqué. "Quand ces deux éléments sont combinés, on finit en général avec une forte croissance sur l'ensemble de l'année".

D'autres observateurs se montrent plus prudents, à l'instar de Phil Davis de PSW Investment.

Depuis le début de la semaine "les volumes d'échanges sont restés faibles", a-t-il noté. "Dans ces conditions, la tendance peut facilement s'inverser, d'autant plus qu'on s'approche sur le S&P 500 de la barre des 2.500 points, qui peut être difficile à passer".

"La hausse des indices s'est appuyée sur des informations assez fluctuantes", a-t-il aussi estimé en mentionnant les spéculations persistantes sur la possibilité de parvenir à une réforme des impôts.

- Boeing profite du 787 -

La vigueur du secteur de l'énergie, dans le sillage de la hausse du prix du baril de pétrole, a aidé le marché, l'indice regroupant ses valeurs au sein du S&P 500 montant de 1,24%.

Sur le front des valeurs, Boeing a terminé en hausse de 0,56% à 241,93 dollars. Le constructeur a annoncé qu'il allait augmenter à partir de 2019 la cadence à laquelle il produit son long-courrier 787 "Dreamliner".

Apple, qui a dévoilé mardi trois nouvelles versions de son iPhone, dont le très attendu modèle de luxe "X" qui ne sera disponible que début novembre, a reculé de 0,75% à 159,65 dollars.

La compagnie American Airlines, qui a prévenu les marchés financiers que les ouragans Irma et Harvey allaient affecter ses résultats du troisième trimestre, a pris 1,53% à 47,00 dollars.

La chaîne de magasins Nordstrom a bondi de 5,97% à 47,74 dollars. Selon la chaîne d'informations financières CNBC, la famille fondatrice, qui a déjà fait part de son intention de retirer le groupe de la cote, est en discussion avec la société d'investissement Leonard Green pour le financement de cette opération.

L'assureur spécialisé dans la santé Centene a pris 8,01% à 98,16 dollars après l'annonce de l'acquisition de la majeure partie des actifs de Fidelis Care, présent dans l'Etat de New York, pour 3,75 milliards de dollars.

Le marché obligataire reculait: le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans progressait vers 20H20 GMT à 2,194%, contre 2,167% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,789%, contre 2,772% à la précédente clôture.

jum/lo/pb

© AWP 2017
Envoyer par e-mail