Wall Street : la déception de l'inflation vite relativisée

Envoyer par e-mail
14/02/2018 | 17:08
(CercleFinance.com) - Après des débuts difficiles, la Bourse de New York s'est finalement orientée à la hausse mercredi matin en dépit de chiffres de l'inflation moins favorables que prévu.

En fin de matinée, le Dow Jones s'adjuge 0,1% à 24.663,8 points, tandis que le Nasdaq Composite grimpe, lui, de 0,7% à 7063,7 points.

Sur le coup, les marchés n'ont d'abord pas apprécié l'annonce d'une accélération à +0,5% de l'indice des prix à la consommation (CPI) au mois de janvier.

Mais une lecture plus fine de la statistique s'est imposée, surtout à la vue de l'indice 'core' excluant la nourriture et l'énergie qui n'a progressé que de 0,3% le mois dernier.

Autre bémol, l'apparent dérapage des prix de janvier serait principalement dû à la hausse des primes d'assurance automobiles et du coût de la santé.

Cela conduit bon nombre d'économistes à tempérer ce réveil de l'inflation.

'C'est vrai que les prix à la consommation ont augmenté de façon marquée en janvier', reconnaît-on chez Commerzbank.

'Nous nous attendons à ce que l'inflation poursuive sa remontée, mais nous ne croyons pas au scénario d'une vive envolée qui surprendrait les intervenants de marché', assure la banque allemande.

En ce qui concerne les ventes de détail, elles ont reculé de 0,3% en janvier, mais ressortent inchangées hors ventes de voitures.

Enfin, les stocks des entreprises progressent de 0,4%, ce qui n'interfère pas avec le rebond amorcé en début de séance.

Du côté des changes, le billet vert bondit de +0,3% vers 1,2320 euro tandis que sur le marché des emprunts d'Etat, le rendement des Treasuries à 10 ans se tend jusque vers 2,88%, frôlant de nouveau ses plus hauts annuels.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Envoyer par e-mail