Hermès versera un dividende exceptionnel après une nouvelle année record

Envoyer par e-mail
21/03/2018 | 09:53
Axel Dumas




(Actualisation : réaction en Bourse, précisions sur les tendances du début de l'année 2018)





PARIS (Agefi-Dow Jones)--Hermès International (RMS.FR) a annoncé mercredi le versement d'un dividende exceptionnel au titre de 2017, le groupe de luxe ayant dégagé au cours de cet exercice un taux de rentabilité record et supérieur à ses dernières prévisions.



Le groupe de luxe proposera au titre de l'exercice écoulé le versement d'un dividende de 4,10 euros par action, ainsi qu'un dividende exceptionnel de 5 euros. Au total, les actionnaires percevront donc encore 7,60 euros par action, après avoir empoché le mois dernier un acompte de 1,50 euro.



"Il ne s'agit pas d'en faire une règle, mais compte tenu du niveau de trésorerie nette de l'entreprise, et de la grande fidélité de ses actionnaires, après cette année historique, il paraît faire sens" d'attribuer une rémunération supplémentaire, a indiqué le gérant du groupe de luxe, Axel Dumas, lors d'une conférence téléphonique.



Suite à ces annonces, le cours de Bourse d'Hermès progressait de 3,2% à 467,40 euros mercredi matin, se rapprochant ainsi du sommet historique d'avril 2017.





Bénéfice net et marge opérationnelle au plus haut





L'an dernier, le sellier a dégagé un bénéfice net de 1,22 milliard d'euros, un point haut historique, en augmentation de 11% par rapport à 2016. La marge opérationnelle s'est établie à 34,6%, contre 32,6% l'année précédente. Le résultat opérationnel courant a progressé de 13%, à 1,92 milliard d'euros, traduisant un taux de marge record de 34,6%, en hausse de 2 points.



Cette performance résulte principalement "du succès des collections, de la très bonne productivité des sites de production et de l'impact positif des couvertures de change issues de l'année 2016", a indiqué Hermès dans un communiqué.



Déjà publié en février, le chiffre d'affaires annuel s'est établi à 5,55 milliards d'euros, en hausse de 7% à données publiées et de 9% à taux de change constants, tiré par la progression des volumes. Lors de cette annonce, Hermès avait également indiqué que sa rentabilité opérationnelle pour l'ensemble de 2017 serait "proche" du niveau - déjà record - de 34,3% atteint au premier semestre 2017, alors que le groupe tablait initialement sur un taux de marge inférieur à celui de 32% atteint en 2016.



De leur côté, les analystes attendaient en moyenne un résultat opérationnel courant de 1,87 milliard d'euros et un résultat net de 1,21 milliard d'euros, selon FactSet.



Ayant dégagé 1,6 milliard d'euros de capacité d'autofinancement, le groupe a vu le montant de sa trésorerie nette augmenter de près de 600 millions d'euros après le financement de ses investissements, du dividende et des rachats d'actions, pour atteindre 2,9 milliards d'euros.





Les tendances d'activité se poursuivent début 2018





"Grâce à son modèle d'entreprise unique, Hermès poursuit sa stratégie de développement à long terme fondée sur la créativité, la maîtrise des savoir-faire et une communication originale", a commenté le groupe, confirmant à moyen terme un objectif "ambitieux" de progression du chiffre d'affaires à taux de changes constants "malgré le renforcement des incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde".



Selon Axel Dumas, le groupe n'a pas observé à ce stade de l'année 2018 de changement notable dans les grandes tendances d'activité par rapport à l'an dernier. En début d'année, Hermès a été en mesure d'augmenter ses prix d'environ 1% à l'échelle mondiale en moyenne.



Cette année, Hermès envisage l'ouverture de huit nouveaux magasins, notamment à Palo Alto en Californie et en Chine, contre quatre magasins en 2017, a confié le dirigeant.



Par ailleurs, au contraire de l'an dernier, l'impact des couvertures de changes pourrait être légèrement négatif en 2018, a-t-il reconnu.





-Guillaume Bayre, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 93; gbayre@agefi.fr ed : VLV





Envoyer par e-mail