Ghosn (Renault-Nissan) appelle les politiques à mieux défendre la mondialisation

Envoyer par e-mail
16/05/2017 | 09:36
Carlos Ghosn




TOKYO (Agefi-Dow Jones)--Les politiques doivent mieux défendre la mondialisation afin de limiter les attaques mondiales contre le libre-échange, a déclaré mardi Carlos Ghosn, le patron de l'alliance Renault-Nissan.



"Je pense que nous avons besoin de défendre, expliquer et promouvoir la mondialisation", a déclaré Carlos Ghosn lors d'une conférence organisée par le Wall Street Journal à Tokyo. "Nous pensons que les avantages sont si évidents que tout le monde peut les comprendre, mais nous avons fait fausse route dans de nombreux cas", a-t-il ajouté.



Le PDG de Renault (RNO.FR) a par ailleurs salué l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, en soulignant qu'elle était favorable aux entreprises. Cependant, il est trop tôt pour savoir si le nouveau président pourra mettre en oeuvre ses promesses de campagne, il faudra patentier pour cela jusqu'aux élections législatives, a estimé Carlos Ghosn.



Au sujet du Brexit, le dirigeant a déclaré que Nissan avait fait ce qui était en son pouvoir pour soutenir son activité, mais qu'il n'était pas possible de déterminer à l'avance les conséquences qu'aura la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.



L'année dernière, Nissan a décidé de continuer à produire le SUV Qashqai dans son usine de Sunderland au Royaume-Uni, après avoir reçu l'assurance du gouvernement britannique qu'il protégerait la compétitivité du secteur automobile. "C'est pourquoi nous avons décidé de maintenir le statu quo à Sunderland, tout en expliquant dans le même temps au gouvernement britannique que les enjeux sont multiples", a déclaré Carlos Ghosn.



Malgré les incertitudes politiques concernant la politique commerciale de plusieurs pays, dont le Royaume-Uni et les Etats-Unis, "je ne pense pas que ce soit la fin de la mondialisation", a déclaré Carlos Ghosn. "Je pense que certaines corrections interviennent, qui constituent un appel à mieux expliquer et à prêter plus d'attention aux excès, ou aux excès perçus, de la mondialisation", a ajouté le patron de Renault.





-Sean McLain, Dow Jones Newswires



(Version française Adeline Raynal) ed: VLV





Envoyer par e-mail