Sodexo confirme son objectif de ROC malgré une croissance plus faible que prévu

Envoyer par e-mail
13/04/2017 | 06:13
Michel Landel




(Actualisation: précisions sur la base de comparaison, déclarations du directeur général sur les intentions du groupe en matière de rachats d'actions et d'acquisitions)





PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le géant de la restauration collective et des titres de services prépayés Sodexo (SW.FR) a confirmé jeudi son objectif d'une hausse de 8% à 9% à changes constants de son résultat opérationnel courant en 2016-2017, malgré la perspective d'une croissance interne de son chiffre d'affaires légèrement inférieure à ses attentes initiales.



Le groupe de services externalisés aux entreprises table désormais, pour l'exercice en cours qui s'achèvera fin août, sur une croissance interne de son activité d'environ 2,5% contre une hausse de 3% attendue précédemment, "en raison d'un environnement moins dynamique que prévu en Europe et en Afrique, mais aussi de décalages entre la signature et la mise en oeuvre effective de quelques contrats".



Pour le premier semestre de l'exercice 2016-2017, Sodexo a fait état jeudi d'une progression, hors effets de changes, de son résultat opérationnel avant coûts exceptionnels de 7,7% à 723 millions d'euros, ainsi que d'un chiffre d'affaires de 10,63 milliards d'euros, en hausse publiée de 0,4% et stable sur une base organique.



Sur cette période, le groupe a notamment souffert d'une base de comparaison défavorable, en raison de la Coupe du Monde de Rugby sur l'exercice précédent.





Vers une accélération de la croissance au second semestre





Dès le mois de novembre 2016, lors de la publication de ses résultats 2015-2016, Sodexo avait prévenu que son objectif de croissance 2016-2017 serait atteint grâce à une accélération en seconde moitié d'exercice, compte tenu d'une base de comparaison élevée sur les six premiers mois de l'exercice.



"Pour le second semestre, le conseil d'administration et le comité exécutif sont confiants dans la capacité du groupe à accélérer la croissance de son chiffre d'affaires", a déclaré Sodexo dans un communiqué.



"Cette confiance est basée sur la contribution à venir des nouveaux contrats gagnés au cours des trimestres précédents, sur l'amélioration, trimestre après trimestre, observée dans le segment Énergie & Ressources, sur une base de comparaison plus favorable en France et sur l'ajustement calendaire favorable attendu en Amérique du Nord au quatrième trimestre", a-t-il détaillé.



Les mesures d'économies prises pour améliorer la rentabilité du groupe ont cependant eu un coût qui a pesé sur son résultat net au premier semestre.



Sur cette période, le bénéfice net de Sodexo a reculé de 3,1% à 348 millions d'euros, en raison notamment de l'enregistrement de 137 millions d'euros de coûts exceptionnels sur la période, contre 37 millions d'euros au premier semestre 2015-2016, et un total de 108 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice 2015-2016.



La mise en place de ces mesures permettra de générer 220 millions d'euros d'économies annuelles à partir de l'exercice 2017-2018.





Nouvelles acquisitions en vue





Au premier semestre, Sodexo a également bouclé un programme de rachats d'actions d'un montant de 300 millions d'euros, annoncé lors de la publication des résultats annuels en novembre dernier.



"Nous pourrions lancer de nouveaux programmes de rachats d'actions à l'avenir, après celui que nous venons de réaliser et celui que nous avions lancé il y a un an, mais notre priorité va aux acquisitions", a déclaré Michel Landel, le directeur général de Sodexo, pendant une conférence de presse.



Au premier semestre, le groupe a consacré 165 millions d'euros nets aux acquisitions, parmi lesquelles celles d'Inspirus aux Etats-Unis, de PSL au Royaume-Uni, d'iAlbatros dans la gestion de frais professionnels, et de Tadal en Israël pour se renforcer dans le "facilities management". Sodexo a également racheté les parts de partenaires dans certaines coentreprises.



"Compte-tenu des transactions réalisées en mars 2017 et des négociations en cours, Sodexo a une visibilité sur environ 300 millions d'euros d'acquisitions", a souligné le groupe dans son communiqué.



"Nous sommes à la recherche d'acquisitions de taille moyenne, pour renforcer notre offre, notre expertise technique, nos positions sur certains marchés", a précisé Michel Landel pendant une conférence téléphonique avec la presse.





-Ambroise Ecorcheville, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 90; aecorcheville@agefi.fr ed: VLV





Envoyer par e-mail