Australian Dollar /

AUDUSD
Temps réel - 17/02 01:24:43
0.7147USD
+0.03%

Australian Dollar / US Dollar (AUD/USD) : En deux temps

Envoyer par e-mail
07/02/2019 | 18:49
D’abord équilibrée dans son communiqué de politique monétaire, la Banque d’Australie n’a pas manqué l’occasion de détendre sa monnaie dès le lendemain, par la voix de son président Philip Lowe.
Acte I. Dans son premier rapport de l’année, la Reserve Bank of Australia (RBA) a entériné un trentième statu quo d’affilée sur son taux directeur (1.5%) sans jamais ouvrir la porte à une baisse du loyer de l’argent malgré les incertitudes qui pèsent actuellement sur la croissance mondiale. En bref, rien qui soit de nature à déstabiliser la devise australienne.

Acte II. A l’occasion d’un discours à Sydney, le président de l’institution Philip Lowe a expliqué que les risques pour l’économie australienne avaient augmenté (conflits commerciaux, montée du populisme, ralentissement chinois, Brexit, etc), indiquant que le prochain mouvement sur les taux pourrait aussi bien être une baisse qu’une hausse. Le marché prévoit par conséquent que la RBA révise en baisse ses prévisions de croissance et d’inflation dès cette année, avant d’assouplir sa politique d’ici mi-2020. Le cours du Dollar australien s’ajuste en conséquence.

Acte III. A ce stade, on suppose que le but premier de la banque centrale australienne est de contrôler son taux de change alors que l’économie de l’île-continent reste très dépendante de son commerce extérieur. Dans cette bataille des devises, la rhétorique est une arme très prisée par les argentiers internationaux et elle n’implique pas nécessairement un passage à l’acte à court terme. La concrétisation d’une baisse de taux en Australie nous semble ainsi prématurée alors que la RBA table toujours sur une croissance de +3% en 2019 et sur une baisse du taux de chômage à 4.75%. Le dégagement observé sur la monnaie pourrait ainsi rapidement s’épuiser.

Graphiquement, l’Aussie s’est d’abord parfaitement repris suite au flash krach qui avait perturbé les changes en tout début d’année. Rebondissant de plus de 8% depuis le 3 janvier, la paire a ensuite débuté une phase de consolidation écourtée par le discours de Philip Lowe. Le mouvement nous semble toutefois exagéré sur fond de déséquilibres dans les carnets d’ordres. Notre scénario favori : une brève incursion sous notre support à 0.7092 avant un retracement technique au contact de 0.7215 USD.

Mathieu Burbau
© Zonebourse.com 2019
Envoyer par e-mail