Crédit Agricole
ACA
Temps réel Euronext Paris - 17/07 09:17:41
11.46EUR
-0.09%

La CDC exclut une cession d'Icade, tempère sur CNP

Envoyer par e-mail
12/04/2018 | 16:55
PARIS (Reuters) - La Caisse des dépôts (CDC) a exclu jeudi une cession de sa filiale immobilière Icade et s'est efforcée de tempérer les spéculations sur l'avenir de CNP Assurances et son potentiel rapprochement avec La Poste.

Lors d'une conférence de presse de présentation des résultats annuels, Eric Lombard, nommé directeur général de la CDC en fin d'année dernière, a dit avoir reçu de nombreuses marques d'intérêt pour un rachat d'Icade, au sein duquel Crédit agricole Assurances cherche aussi à renforcer son influence.

En janvier, des informations de presse ont également fait état d'un intérêt de Foncière des Régions pour Icade, dont la CDC détient 39% du capital.

"Quand j’ai été nommé directeur général de la Caisse des dépôts, j’ai reçu beaucoup de messages, de SMS d’opérateurs ou de banquiers pour proposer leurs services ou acheter telle ou telle participation. Et Icade faisait partie des sujets sur lesquels j’ai reçu le plus de SMS, avec un intérêt très vif de beaucoup d’acteurs", a déclaré Eric Lombard.

"Nous considérons qu'Icade est un actif stratégique. Icade n'est pas à vendre", a-t-il assuré.

La Caisse des dépôts a aussi fait savoir qu'elle discutait avec Crédit agricole Assurances, deuxième actionnaire d'Icade avec 18,5% du capital, qui souhaite renforcer sa présence au conseil d'administration.

Le pôle assurances du Crédit agricole, qui a racheté l'an dernier la participation de 12,95% de Groupama dans Icade, souhaite en effet avoir deux représentants supplémentaires au conseil du groupe immobilier, contre un seul actuellement.

Mais ces nominations, qui seront soumises au vote des actionnaires lors de l'assemblée générale prévue le 25 avril, ne sont pas recommandées par le conseil d'administration d'Icade.

DISCUSSIONS TOUJOURS EN COURS SUR CNP

"Nous sommes en discussion avec nos amis du Crédit agricole (...) pour trouver une solution qui convienne aux demandes légitimes des deux parties. Cette discussion est en cours", a souligné Eric Lombard. "Le bon ordre pour faire les choses, c’est d’abord de discuter. Puis après on communiquera sur le résultat de la discussion."

Alors qu'une réflexion a été lancée sur l'avenir du capital de CNP Assurances, que convoite La Poste, la CDC, qui détient 41% du capital de l'assureur, a aussi dit que les discussions étaient toujours en cours.

"Nous travaillons dans le calme, nous travaillons sans urgence", a insisté le directeur général de la Caisse des dépôts, ajoutant que les discussions étaient pilotées par le ministère de l'Economie et des Finances.

Il a ainsi rappelé que le pacte liant les principaux actionnaires de CNP Assurances courait jusqu'à fin 2019 après avoir été reconduit l'an dernier.

Interrogé sur la Compagnie des Alpes, dont la CDC détient 39,5%, Eric Lombard n'a en revanche pas souhaité s'exprimer sur l'état d'avancement des discussions en vue d'une ouverture du capital de l'exploitant de stations de ski à des investisseurs potentiels, dont le conglomérat chinois Fosun.

Peu de temps après sa nomination à la tête de la CDC, Eric Lombard avait dit vouloir passer en revue le portefeuille de participations de l'établissement financier public.

(Edité par Dominique Rodriguez)

par Matthieu Protard

© Thomson Reuters 2018
Envoyer par e-mail