Euro / US Dollar (EU
EURUSD
Temps Différé - 22/06 23:00:15
1.1654USD
+0.43%

Un premier test sans succès

Envoyer par e-mail
Analyse à moyen terme du : 10/01/2018 | 08:09
Opinion : En surveillance. Surveiller la sortie du range 1.1857 / 1.2065 
Comme un présage à l'aube de 2018, la monnaie unique a profité des faibles volumes de la période de Noël pour s'offrir un rebond au-delà de 1.20 USD, ouvrant la voie en tout début d’année à un premier test du point haut enregistré sur l’exercice précédent. Sans réussite cette fois-ci.

Malgré une brève secousse à l'annonce de la reconquête du Parlement catalan par les indépendantistes, la monnaie unique affiche sa force, soutenue par des statistiques macroéconomiques florissantes, à l'image de la confirmation de la robustesse des indicateurs PMI, en particulier dans le secteur manufacturier, ou du taux de chômage au plus bas depuis 9 ans. En Allemagne, le marché du travail n’a même jamais été aussi vigoureux depuis la réunification.

Seul bémol, l'inflation fait toujours du surplace en-deçà de l'objectif de la BCE. En décembre, les prix à la consommation progressent de 1.4% sur un an contre 1.5% le mois précédent et une cible officielle proche mais inférieur à 2%.

Du côté des Etats-Unis, l’adoption de la réforme fiscale digérée, la première économie mondiale vient de publier des chiffres mitigés en ce début d'année. Si les salaires ont progressé de 0.3% le mois dernier, l'Oncle Sam a moins embauché qu'anticipé sur la période, créant 148k nouveaux emplois contre 190k attendu. Le taux de chômage stagne à 4.1%.

A plus long terme, le récent sursaut de l'Euro pourrait augurer la tendance pour l'année alors que les marchés peinent à croire que la Réserve Fédérale pourra tenir ses projections et procéder à trois nouvelles hausses de taux cette année. En effet, la publication des minutes de la dernière réunion de l’institution met une nouvelle fois en exergue des divisions au sein du comité au sujet de l’inflation tandis que le départ de Janet Yellen au mois de février contribue à renforcer les incertitudes.

Graphiquement, l'Euro a donc entamé l’année en allant flirter avec les sommets observés en 2017, avant de se heurter à des prises de bénéfices à l’origine d’un retracement technique. La tendance conserve toutefois un biais haussier sur tous les horizons et les plus offensifs pourraient acheter sur repli pour anticiper une nouvelle avancée vers notre résistance de moyen terme et une clôture quotidienne au-delà de 1.2065 USD. Nous optons cependant pour la prudence à ce stade et restons provisoirement à l’écart de la parité.
Mathieu Burbau
© Zonebourse.com 2018
Envoyer par e-mail