London Brent Oil

XBNT
Temps Différé - 24/04 13:35:32
74.36
+0.19%

Le pétrole termine en baisse à New York

Envoyer par e-mail
11/04/2019 | 20:48

NEW YORK, 11 avril (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi sur le marché new-yorkais Nymex en réaction à des informations selon lesquelles l'Opep pourrait augmenter sa production à partir du mois de juillet si la hausse des prix se poursuit.

Le contrat mai sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 1,03 dollar, soit 1,59%, à 63,58 dollars le baril.

Le Brent de mer du Nord a cédé 90 cents ou 1,25% à 70,83, après un plus haut de cinq mois de 71,78 mercredi.

"Il se dit que l'Opep pourrait nous surprendre et relever sa production à titre préventif", commente Phil Flynn, analyste chez Price Futures Group à Chicago.

Selon plusieurs sources au fait du dossier, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole pourrait augmenter sa production à partir de juillet si l'offre du Venezuela et de l'Iran diminue encore et si les cours continuent de monter car prolonger l'encadrement de la production risquerait de provoquer des tensions excessives sur le marché.

L'Opep et ses alliés, Russie en tête, sont convenus l'an dernier de réduire leur production de 1,2 million de barils par jour sur les six premiers mois de 2019. Ses membres se réuniront les 25 et 26 juin pour décider s'il y a lieu de prolonger cet effort qui explique en grande partie la hausse de plus de 30% des cours cette année.

La baisse de jeudi a été accentuée par l'annonce d'un gonflement plus fort que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière, au plus haut depuis novembre 2017, tandis que la production américaine de pétrole est restée au niveau record de 12,2 millions de bpj, faisant des Etats-Unis le premier producteur mondial d'or noir devant la Russie et l'Arabie saoudite.

Graphique sur l'évolution de la production, des stocks et des forages aux Etats-Unis : https://tmsnrt.rs/2HYHA19 (Jessica Resnick-Ault, Véronique Tison pour le service français)

© Thomson Reuters 2019
Envoyer par e-mail