London Brent Oil
XBNT
Temps Différé - 22/06 23:00:00
75.78
+3.49%

Le pétrole termine en baisse de 1% à New York

Envoyer par e-mail
12/03/2018 | 19:49

NEW YORK, 12 mars (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi sur le marché new-yorkais Nymex, les investisseurs s'inquiétant des perspectives de hausse de l'offre aux Etats-Unis, du maintien par l'OPEP de sa discipline de production et de positions sur les marchés à terme suggérant un renforcement de la pression vendeuse.

Le contrat avril sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 68 cents, soit 1,1%, à 61,36 dollars le baril.

Au moment de la clôture du Nymex, le Brent cédait 54 cents (0,82%) à 64,95 dollars.

Les fonds spéculatifs et les intervenants financiers ont réduit leurs positions acheteuses sur les contrats à terme sur le WTI, qui se sont inscrites en repli sur la semaine dernière pour la première fois en trois semaines. Les positions vendeuses sur le Nymex ont, quant à elles, atteint un plus haut de près d'un mois.

"Le marché continue de jouer avec l'idée qu'une augmentation de la demande mondiale et une baisse de la production va soutenir les prix... mais la production américaine, et les niveaux de production en Amérique du nord en général, vont largement contrecarrer l'effet de cela", a dit Gene McGillian, directeur de la recherche de Tradition Energy.

Le nombre de puits en activité aux Etats-Unis a diminué la semaine dernière pour la première fois en près de deux mois, selon le décompte publié vendredi par le groupe de services pétroliers Baker Hughes.

Les Etats-Unis n'en sont pas moins devenus le deuxième producteur mondial de pétrole, devant l'Arabie saoudite, premier exportateur.

Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh, a déclaré que l'OPEP pourrait décider en juin d'assouplir, à compter de l'année prochaine, les quotas de réduction de production dans le cadre de l'accord conclu entre ses membres et d'autres pays extérieurs au cartel dont la Russie, a rapporté dimanche le Wall Street Journal.

La publication mardi de l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis et son possible effet sur le cours du dollar pourrait aussi se révéler déterminante, a dit Bill Baruch, président de Blue Line Futures.

Les prix du pétrole tendent à évoluer à l'inverse du cours de la devise américaine dans laquelle ils sont libellés. Une accélération de l'inflation aux Etats-Unis alimenterait les anticipations de durcissement de la politique monétaire américaine et pourrait contribuer à soutenir le dollar. (Ayenat Mersie, Marc Joanny pour le service français)

© Thomson Reuters 2018
Envoyer par e-mail