TWITTER

TWTR
Cours en différé. Temps Différé  - 06/08 22:10:00
37.69USD +2.45%

Argentine: l'Etat renonce à la nationalisation partielle de Vicentin

01/08/2020 | 11:58

BUENOS AIRES (awp/afp) - Le président argentin Alberto Fernandez a annoncé vendredi soir sur Twitter l'abrogation du décret qui devait permettre à l'Etat sud-américain de nationaliser partiellement Vicentin, le quatrième exportateur agroalimentaire du pays dont le gouvernement avait lancé la procédure de redressement judiciaire en juin.

Le chef de l'Etat a justifié l'abandon du soutien public par des obstacles légaux empêchant de connaître le passif de la société, et par le maintien en poste des dirigeants actuels.

Le juge chargé de superviser le redressement judiciaire "n'a jusqu'ici pas permis à l'Etat de connaître quel est le passif réel" de Vicentin, a déploré le président sur le réseau social.

Le magistrat "a aussi empêché l'accès (des pouvoirs publics) à sa gestion, et pire encore, a maintenu dans leurs fonctions les mêmes dirigeants qui, face à la passivité du tribunal, continuent à refuser de livrer" le bilan de l'année 2019.

L'Argentine n'engagera pas de fonds publics tant que la direction actuelle restera en poste, a martelé Fernandez.

La décision annoncée vendredi va à l'encontre des engagements pris en juin, prévoyant que Vicentin devienne une société mixte, détenue à 51% par la puissance publique et à 49% par des fonds privés.

La manoeuvre visait à protéger l'entreprise fondée en 1929 des appétits étrangers, à l'heure où elle se débat avec une dette d'1,3 milliard de dollars, contractée principalement auprès de producteurs agricoles.

L'entreprise de Santa Fe (centre-est) doit également 255 millions d'euros à la Banco Nacion, la plus grande banque publique du pays. Accordés sous la présidence de Mauricio Macri (2015-2019), ces crédits font l'objet d'une enquête pour des soupçons de fraude.

Vicentin, dont le chiffre d'affaires annuel atteint les 3 milliards de dollars, s'est déclarée en cessation de paiement en décembre.

Le plan de nationalisation partielle avait été fraîchement accueilli par la Société rurale de San Pedro, un syndicat patronal qui regroupe les producteurs agricoles les plus farouchement critiques envers l'ex-présidente et actuelle vice-présidente Cristina Kirchner (2007-2015). Vicentin a contribué financièrement à la campagne électorale de l'ancienne cheffe de l'Etat.

L'Argentine fait partie des dix plus grands exportateurs de produits alimentaires au monde, en particulier de soja, maïs et huiles dérivées.

sa/lp/dga/jhd

© AWP 2020
Copier lien
Toute l'actualité sur TWITTER
06/08
06/08
06/08
04/08
04/08