WTI
Temps Différé - 22/06 03:23:46
66.3USD
+0.71%

Le pétrole ouvre en baisse à New York, prend ses bénéfices

Envoyer par e-mail
12/01/2018 | 15:29

New York (awp/afp) - Le prix du pétrole coté à New York a reculé vendredi à l'ouverture après être monté la veille à son plus haut niveau en trois ans, sous l'effet de prises de bénéfices.

Vers 14H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février, la référence américaine, perdait 38 cents et s'échangeait à 63,42 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Il n'y a pas réellement de mauvaise nouvelle, le marché reprend son souffle car il se rend compte qu'il ne peut pas monter éternellement", a indiqué Kyle Cooper de IAF Advisors.

Jeudi, les cours avaient une nouvelle fois bondi à leurs plus hauts niveaux depuis décembre 2014, le pétrole coté à Londres passant même brièvement le seuil des 70 dollars pour culminer à 70,05 dollars tandis que le WTI a touché 64,77 dollars en séance.

Depuis le début de l'année, le pétrole new-yorkais a inscrit six séances de hausse en huit journées de cotation.

Egalement facteur de baisse de prix, les importations chinoises de brut ont baissé à 7,95 millions de barils par jour en décembre, en recul de 12% par rapport à novembre, un mois qui avait toutefois été "très solide", d'après les analystes de Commerzbank.

Ces analystes ont ajouté que la Chine était devenue l'an dernier le plus grand importateur mondial de brut avec 8,41 millions de barils par jour, en hausse de 10% sur un an, passant devant les Etats-Unis.

Egalement source de tension sur le prix du pétrole, la décision attendue dans la journée par le président Donald Trump sur l'imposition de potentielles sanctions en Iran, risquant d'affecter la production de brut de Téhéran.

"Le marché anticipe les risques d'une telle décision, bien que visiblement Donald Trump semble en ce moment davantage préoccupé par l'économie américaine et pourrait reculer sur le sujet des sanctions", a commenté M. Cooper.

Les investisseurs étaient aussi dans l'attente de la publication en cours de séance du nombre de puits de pétrole actifs aux Etats-Unis par la société américaine Baker Hugues, un indicateur avancé de la production dans le pays.

alb/jum/LyS

© AWP 2018
Envoyer par e-mail