Allianz GI : le Fixed Income devrait être de retour l'année prochaine

29/11/2022 | 12:17
(AOF) - « 2023 devrait signer le retour du Fixed Income », affirme Allianz GI dans ses perspectives d'investissement. Le gestionnaire d’actifs fait remarquer que les niveaux actuels des spreads de crédit et des taux souverains redonnent de l’attractivité à la classe d’actifs. Les rendements actuels sur le marché du crédit européen n'avaient ainsi plus été constatés depuis 10 ans.

" La majeure partie de la correction aux Etats-Unis est derrière nous et ce marché redevient investissable sur les obligations gouvernementales, dont la valorisation est intéressante, mais aussi sur le High Yield ", explique Franck Dixmier, directeur des gestions obligataires. Ce dernier se dit " assez confortable " avec le niveau des taux à long terme américains.

S'agissant de l'Europe, le gérant est plus prudent, des corrections étant encore possibles. " Au niveau de la zone euro, on ne croit absolument pas à une BCE qui s'arrêterait entre 2,75% et 3 %. Nous sommes réellement sur une diffusion des hausses de prix dans l'économie européenne " prévient Franck Dixmier.

Selon le spécialiste, il faut s'attendre à une correction à la hausse des anticipations de taux de la BCE et donc mécaniquement, à un ajustement des taux à long terme sur des niveaux un peu plus élevés en zone euro.

" Le marché du High Yield devrait rester protégé d'une vague de défauts à très court terme, mais pas de la volatilité. Il faudra toutefois être vigilant vis-à-vis de trois paramètres : le timing pour y entrer, les coûts de financement et l'accès des entreprises au marché ", explique Vincent Marioni, Directeur des investissements Crédit d'AllianzGI.

Selon le gestionnaire d'actifs, si le rendement du High Yield européen est intéressant, sa valorisation nécessite d'être prudent. Le spread sur ce marché est en effet légèrement supérieur à 500 alors qu'il dépasse les 800 points lors des récessions. La sélectivité sera de rigueur sur ce segment de marché car des entreprises vont faire défaut alors qu'une récession plutôt douce se profile en Europe.

Avant d'ajouter : " Quant au marché IG, il nous semble dès à présent offrir une rémunération du risque adéquate. C'est le retour aux fondamentaux et au bond picking : plus que jamais, chaque histoire devra être regardée en détail ".

Le gestionnaire d'actifs privilégie les sociétés qui génèrent des cash flows et les banques, qui émettent certes beaucoup, mais dont le risque est bien rémunéré.

© AOF 2023
Copier lien
Dernières actualités sur ""
03/02
03/02
03/02
03/02
02/02