Alors, on rebat les cartes ?

17/11/2020 | 09:05

L'indice large américain S&P500 évolue depuis hier sur de nouveaux sommets, comme le Dow Jones, qui postule au cap symbolique des 30 000 points. Les bonnes nouvelles sur le front vaccinal et les vannes grandes ouvertes des banques centrales permettent aux marchés financiers de progresser et à l'économie mondiale de combler les brèches ouvertes par la pandémie.

Il existe une multitude de règles de bon sens à connaître pour devenir un investisseur avisé, le plus souvent sous forme d'adages sympathiques. Ainsi, on ne met pas tous ses œufs dans le même panier et on n'attrape pas un couteau qui tombe. On sait que les arbres ne montent pas jusqu'au ciel (sauf peut-être le Nasdaquier) et qu'il faut laisser courir ses gains et couper ses pertes. Et n'oublions pas que c'est quand la mer se retire qu'on voit ceux qui se baignent tout nus. Je propose d'y ajouter "qui investit ne déjeune pas le lundi", sur la base de l'expérience récente. Lundi 9 novembre, Pfizer et BioNTech font exploser à la hausse la cohorte des actions moribondes en annonçant à la mi-journée des résultats positifs pour leur vaccin Covid-19. Lundi 16 novembre, même heure, même endroit, Moderna dope la bourse en communiquant ses propres données vaccinales positives. L'impact fut moindre, la prime au primo-annonceur ayant déjà grignoté une partie du potentiel de rebond. Mais il n'empêche : méfions-nous des lundis midi.

Pour rester dans le domaine des adages, on sait que rien ne sert de courir, il faut partir à point. Le sprint final du vaccin anti-covid est bel et bien lancé. Pfizer et BioNTech ont accéléré les premiers, mais Moderna a l'air (je dis bien à l'air, car les données sont encore parcellaires chez les deux prétendants) d'avoir un produit plus souple d'utilisation, notamment au niveau des températures de conservation. Que nous réservent AstraZeneca et l'Université d'Oxford, qui devraient arriver troisième ? Notre condescendance occidentale nous a fait écarter d'office les succès annoncés par les Russes, trop bravaches, et les chinois, trop suspects. Mais le fait est que le monde disposera dans les mois à venir de plusieurs solutions complémentaires pour contribuer à éteindre l'épidémie, jusqu'à des vaccins plus traditionnels, comme celui promis pour la fin du printemps par Sanofi et GlaxoSmithKline.

En attendant, les entreprises souffrent mais s'adaptent et les marchés financiers refusent toujours de croire à des lendemains qui déchantent. Le Dow Jones et le S&P500 ont signé de nouveaux records en clôture. Le Nasdaq revient à moins de 4% de ses meilleurs niveaux et affiche toujours une hausse indécente sur l'année. Et plusieurs indices européens sont revenus dans le vert en 2020. Si on nous avait dit ça il y a seulement sept mois, écrivait hier soir l'économiste Brian S. Wesbury, de First Trust, qui l'aurait cru ? 

La seconde vague de coronavirus frappe désormais les Etats-Unis à l'heure où plusieurs pays d'Europe semblent reprendre le contrôle grâce aux mesures de distanciation physique imposées un peu partout. Et les banques centrales continuent à veilleur au grain. L'influent vice-président de la Fed, Richard Clarida, a déclaré hier soir que la banque centrale se tient prête à élargir son programme de rachat d'actifs au besoin. Cet énième chèque en blanc constitue toujours un puissant catalyseur haussier pour les marchés. Il sera toujours temps de se pencher sur les bilans des banques centrales et des Etats quand tout le monde sera vacciné.

Le CAC40 grappille finalement quelques cents à 4973 points peu après l'ouverture, en dépit d'indicateurs avancés légèrement baissiers. On sent les investisseurs encore tiraillés entre jouer la sécurité et la croissance. Ou plutôt, entre rester positionnés sur la croissance sécurisante chère payée et basculer vers des dossiers aux cimes prometteuses mais plus risquées. En tout cas le marché regarde vers le haut. 

Les temps forts économiques du jour

Plusieurs données aux Etats-Unis aujourd'hui, avec les ventes de détail (14h30), la production industrielle (15h15), puis les stocks des entreprises et l'indice NAHB des prix immobiliers (16h00).

L'euro reste ferme à 1,1859 USD, tandis que l'once d'or stagne autour de 1890 USD. Le pétrole est en forme, à 41,53 USD le baril WTI et à 44,10 USD le baril de Brent. Le rendement du T-Bond s'inscrit à 0,91% sur 10 ans. Le Bitcoin recule légèrement mais reste haut perché à 16 654 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Aker BP : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 254 à 235 NOK.
  • BP Plc : RBC passe de sousperformance à performance de marché en visant 290 GBp.
  • Crédit Agricole : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 11,50 à 11,40 EUR.
  • Dufry : RBC démarre le suivi à sousperformance en visant 45 CHF.
  • Edenred : Goldman Sachs passe de neutre à l'achat en visant 59 EUR.
  • Faurecia : HSBC relève son objectif de cours de 34 à 40 EUR.
  • Grenke : Oddo BHF démarre le suivi à l'achat en visant 46 EUR.
  • Informa : AlphaValue passe de vendre à alléger avec un objectif de cours relevé de 484 à 565 GBp.
  • ING Groep : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 10,50 à 10,80 EUR.
  • Natixis : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 2,80 à 2,90 EUR.
  • Petrofac : HSBC passe de conserver à alléger en visant 125 GBp.
  • Siemens Gamesa : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 25,90 à 29,50 EUR.
  • Société Générale : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 17,60 à 20 EUR.
  • Sonova : UBS reste neutre avec un objectif de cours relevé de 241 à 253 CHF. Credit Suisse relève son objectif de cours de 265 à 270 CHF.
  • Temenos : Research Partners réduit son objectif de cours de 220 à 150 CHF.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des sociétés

  • Eurazeo : la société de portefeuille affichait un actif net réévalué par action de 69,10 EUR à fin septembre, contre 80,30 EUR neuf mois plus tôt.
  • Iliad : le chiffre d'affaires du T3 est en croissance de 6,3%, et l'opérateur revendique la place de numéro un français des recrutements d'abonnés fixes au cours du trimestre écoulé.
  • Innate Pharma : le laboratoire affichait une trésorerie de 163,6 M€ au 30 septembre dernier. Elle a récemment obtenu un gros paiement d'étape dans le cadre du programme mené avec AstraZeneca, sécurisant les financements jusqu'à la fin de l'année 2022.
  • Trigano : le spécialiste des équipements de loisirs a publié des résultats annuels 2019/2020 en baisse mais nettement bénéficiaires. Le management anticipe une "nette amélioration de son activité de ses résultats" sur le nouvel exercice. Un dividende de 2,20 EUR par action sera proposé.

Annonces importantes

  • Le patron d'Airbus, Guillaume Faury, a appelé l'Europe à généraliser les tests pour les passagers aériens.
  • Dans le cadre de sa réunion investisseurs prévue aujourd'hui, Dassault Systèmes a ajusté ses objectifs de moyen terme, en visant un doublement de son bénéfice par action ajusté à 6 EUR en 2024 au lieu de 2023.
  • Bouygues a cédé 16,45 millions de droits préférentiels de souscription dans le cadre de l'augmentation de capital d'Alstom, pour un produit brut proche de 49 M€. Le groupe conservera environ 8% d'Alstom après l'opération.
  • Le flottant d'Atos monte à 97,6% après l'expiration de la clause de lock up avec le fonds de pension de Siemens.
  • Selon Le Monde, Air France-KLM est à la recherche de 6 Mds€ pour sauver sa peau.
  • Sopra Steria négocie le rachat de Fidor Solutions, filiale de la néobanque Fidor, dans des conditions qui n'ont pas été communiquées.
  • Le trafic de Groupe ADP était en baisse de 56,8% en octobre, dont -75,6% pour Paris Aéroports.
  • L'opération d'actionnariat salarié d'Amundi crée une petite dilution de 0,2% environ.
  • Acculé, Vallourec propose un vaste plan de conversion d'une partie de sa dette en actions. L'objectif est d'obtenir une réduction d'endettement pour un montant légèrement supérieur à 50% au moyen d’une conversion en capital, a indiqué la société.
  • CGG remporte deux contrats "majeurs" de retraitement sismique offshore en Malaisie pour PTTEP.
  • La justice américaine a donné le feu vert à Imerys pour la cession de son activité talc aux États-Unis, pour 223 M$ à Magris Resources.
  • L'assemblée générale d'Eurofins valide le principe de la division par 10 du nominal de l'action.
  • Paulig en partenariat avec Esker pour digitaliser la gestion de ses commandes clients.
  • Nanobiotix va lancer deux nouvelles phases II avec NBTXR3 en combinaison dans le cancer de la tête et du cou.
  • Argan cède un portefeuille de 3 plateformes logistiques à l'OPPCI Groupama Gan Logistics.
  • Réalités entre au capital du Red Star FC et devient partenaire officiel du club.
  • Europlasma va démanteler l'usine de gazéification de CHO Morcenx pour se concentrer sur une nouvelle activité de préparation des déchets.
  • OncoDNA obtient 64% du capital d'Integragen après son OPA amicale à 2,20 EUR l'action.  
  • Groupe Partouche lance son casino en ligne en Suisse, Pasino.ch.
  • Genfit et Poxel publieront des données lors du Liver Meeting 2020.
  • Emova, Videlio ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Résultats des sociétés

  • Baidu : le moteur de recherche chinois a réalisé des résultats supérieurs aux attentes, avec un retour à la croissance au T3.
  • Zooplus : les revenus sur neuf mois sont en hausse de 18 % et l'Ebitda a été multiplié par sept par rapport à la même période 2019. Les prévisions relevées en octobre sont confirmées.

Annonces importantes

  • Banco Bilbao Vizcaya Argentaria négocie une fusion avec Banco de Sabadell, une nouvelle étape dans la consolidation bancaire en Europe du sud, qui donnerait naissance à un groupe pesant quelque 27,5 Mds€.
  • Volkswagen n'a pas pris de décision quant à l'avenir de Lamborghini et Ducati, mais modifie leur structure actionnariale en vue d'une opération qui pourrait constituer une scission.
  • Berkshire Hathaway investit dans la santé : Merck, Pfizer, Bristol-Myers Squibb, AbbVie sont au nombre des investissements récents.
  • Ryan Cohen (Chewy) détient près de 10% de Gamestop et veut que l'entreprise réfléchisse à sa stratégie.
  • Banco Santander va racheter les activités européennes de Wirecard, pour un montant non précisé. Le Süddeutsche Zeitung avait parlé de 100 M€ dernièrement.
  • Costco Wholesale va distribuer un dividende exceptionnel de 10 USD par action.
  • Tesla va faire son entrée dans le S& 500.
  • Les patrons de Facebook et Twitter à nouveau entendus au Sénat américain aujourd'hui.
  • Airbnb lance son processus d'introduction en bourse sur le Nasdaq.
  • Huawei cède sa marque Honor à un consortium de distributeurs chinois ne comprenant pas Digital China, contrairement aux rumeurs, pour un prix non communiqué (un montant de 12,9 Mds€ circulait la semaine dernière).
  • Komax va supprimer 70 postes en Suisse.
  • Ça publie aujourd'hui. The Home Depot, Sea Limited, NIO Limited, Experian, Fortum, Imperial Brands, Iliad, Eurazeo, Paradox Interactive, Zooplus

Lectures

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
14:47
14:45
14:41
14:39
14:38