Attention, fragile !

21/09/2021 | 09:05

Les marchés actions ont échappé de peu hier à un mouvement de vente panique, mais pas à une sévère correction. Alors que la période de transition des politiques monétaires a démarré, le ralentissement économique chinois et la sulfureuse affaire China Evergrande ont fait grimper la prime de risque. Les investisseurs semblent désormais attendre un geste de Pékin aussi bien concernant le risque de faillite du promoteur immobilier que la relance de l'activité.

Vous l'avez lu peu partout, et je ne dérogerai pas à l'obligation de solidarité envers mes collègues : Wall Street a enregistré hier sa plus forte baisse depuis le mois de mai dernier à cause de la crise de China Evergrande. Mais les indices américains ont évité la correctionnelle en terminant en phase ascendante et pas au fond du trou. Le S&P500 a rendu 1,7% à la cloche, après être descendu à -2,9%. La configuration était à peu près identique en Europe avec un repli proche de la zone de panique au pire moment de la séance, mais une clôture un peu moins pénalisante. Enfin si l'on considère qu'un -2,1% pour l'EURO STOXX 50 constitue un heureux épilogue avant l'automne (qui ne démarrera de toute façon que le 22 septembre, si j'en crois ce que j'ai lu ce matin). Sur le vieux continent, la santé a joué son rôle défensif à plein, tandis que la finance prenait un bon uppercut. A contre-courant, le secteur aérien au sens large, d'Air France-KLM à Safran en passant par Amadeus et Dufry, a brillé grâce aux annonces de Washington qui a nettement assoupli les conditions d'entrée aux Etats-Unis.

Les marchés boursiers ont évolué hier au rythme des bulletins de santé du promoteur immobilier chinois Evergrande, qui tapissent la presse financière. Le pronostic vital est largement engagé mais personne ne sait si le patient va contaminer tout l'hôpital. Cela n'empêche pas tout le monde d'avoir un avis à ce sujet, en invoquant les grands précédents et leurs conséquences, d'Enron à Lehman Brothers (j'en profite pour vous recommander cet excellent podcast sur l'histoire des Lehman Brothers, de leur arrivée aux Etats-Unis à la chute de la banque). Les autorités chinoises ne veulent pas céder aux appels au sauvetage trop facilement pour ne pas créer un précédent alors qu'elles tentent d'assainir un secteur de la construction en surchauffe. Dans le même temps, elles ne peuvent prendre le risque de faire voler en éclats un marché immobilier qui représente près des trois-quarts du patrimoine des classes moyennes du pays. Cette situation a fait grimper la volatilité sur les marchés actions. Il paraît raisonnable de penser qu'Evergrande va faire faillite afin que Pékin puisse faire un exemple de cette affaire, mais que les autorités feront leur possible pour cautériser la plaie. C'est en tout cas le scénario sur lequel mise une majorité d'investisseurs qui se plaisent à rappeler que le PCC n'a pas jusqu'ici déployé un de ces dispendieux plans que les occidentaux ont mis en place pour contrer les effets du coronavirus.

Cet épisode sera-t-il pris en compte par la banque centrale américaine qui communiquera demain soir sur l'orientation de sa politique monétaire ? La Fed l'inclura probablement dans sa modélisation du risque, mais son actualité est ailleurs. Elle devrait maintenir le cap actuel tout en abordant la question du début de la réduction de son programme de rachat d'actifs. Les bons connaisseurs du dossier soulignent que la communication de septembre sera accompagnée des nouvelles projections de croissance et d'inflation, qui pourraient voler la vedette à l'annonce sur le calendrier du "tapering". Car c'est bien la vigueur de la croissance, et pas autre chose, qui doit permettre de surmonter les écueils qui sont apparus dernièrement sur la route des grandes économies mondiales.

L'ambiance est meilleure ce matin sur les marchés financiers. Le CAC40 démarre la séance en hausse de 0,9% à 6513 points. Mais l'édifice a l'air encore bringuebalant. En Asie, la bourse de Tokyo, après un jour férié hier, réplique la baisse américaine tandis que Hong Kong se stabilise après avoir plongé de plus de 3% hier. Le MSCI China recule de 0,8% pendant que Sydney se reprend modérément après une lourde chute la veille.

Les temps forts économiques du jour

Les investisseurs s'intéresseront aujourd'hui aux permis de construire et aux mises en chantier d'août aux Etats-Unis.

L'euro est légèrement remonté à 1,173 USD. L'once d'or se négocie 1761 USD, tandis que le pétrole reprend quelques cents à 74,55 USD le baril de Brent et 70,84 USD le baril WTI. Les rendements obligataires se sont plus ou moins figés après avoir été agités durant le weekend, avec un Bund à -0,32% et un T-Bond à 1,32% sur 10 ans. Le Bitcoin a subi hier de sévères dégagements et garde un biais légèrement baissier ce matin, à 42431 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Airbus : DZ Bank reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 92 à 111 EUR.
  • Brewin Dolphin : Barclays démarre le suivi surpondérer en visant 430 GBp.
  • Dätwyler : Stifel passe de conserver à acheter en visant 385 CHF.
  • EssilorLuxottica : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 175 à 200 EUR.
  • Just Eat Takeaway : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif réduit de 130 à 128 EUR.
  • Knorr-Bremse : Citigroup démarre le suivi à neutre en visant 110 EUR.
  • M&C Saatchi : Liberum reste acheteur avec un objectif relevé de 235 à 240 GBp.
  • Norma : Stifel passe d'acheter à conserver en visant 37 EUR.
  • Porsche : DZ Bank démarre le suivi à l'achat en visant 100 EUR.
  • Provident Financial : KBW passe de surperformance à performance de marché en visant 325 GBp
  • Rathbone Brothers : Barclays démarre le suivi à surpondérer en visant 2500 GBp.
  • Sixt : DZ Bank reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 142 à 155 EUR.
  • Svenska Cellulosa Aktiebolaget : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 160 SEK.
  • The Swatch Group : RBC reste à performance sectorielle avec un objectif réduit de 300 à 275 CHF.
  • Ypsomed : Research Partners passe de conserver à acheter visant 175 CHF.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Vivendi introduit UMG à la Bourse d'Amsterdam à 18,50 EUR l'action. Par ailleurs, Canal+ prend le contrôle de SPI International.
  • Alstom et Compagnie Plastic Omnium ont signé un protocole d'accord pour développer les trains à hydrogène.
  • EssilorLuxottica acquiert 3,3% du capital de GrandVision pour monter à 86,7%.
  • Crédit Agricole CIB vise 13 Mds€ de "prêts verts" d'ici 2022, contre 11 Mds€ actuellement.
  • Sanofi présente de nouvelles données relatives à Dupixent dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de patients dès l'âge de 6 ans au WCPD et au congrès de l'EADV.
  • Bloomberg consacre Engie numéro 1 du secteur en volumes d'énergie propre vendus à des entreprises en 2021.
  • S&P baisse la notation crédit d'Atos à "BBB-".
  • Sopra dément un intérêt pour Atos.
  • Le consortium Volkswagen a déposé son projet d'OPA à 0,50 EUR sur Europcar.
  • Carmat implante son cœur artificiel pour la première fois chez une femme.
  • Eurazeo finalise son investissement dans le groupe novair, champion français des gaz médicaux et industriels produits sur site.
  • Getlink et CargoBeamer s'unissent et proposent le premier service ferroviaire transmanche de fret non accompagné.
  • Energisme et Solocal renforcent leurs managements.
  • Latécoère réalise les études de l'ensemble des portes de l'ES-19, l'avion régional électrique d'Heart Aerospace.
  • Les réserves de gaz 2P certifiées en Belgique de La Française de l'Énergie augmentent de 29%.
  • La FDA donne le feu vert au premier essai aux États-Unis de la solution de Theraclion de traitement des varices.
  • Néovacs opère des expériences précliniques autour de sa plateforme Kinoïde.
  • Poxel a finalisé le recrutement des patients atteints de NASH non cirrhotique confirmée par biopsie dans l'étude de Phase II du PXL065.
  • com signe le protocole d'accord de rapprochement avec Helvetic Payroll.
  • Verimatrix dévoile son nouveau service SaaS de surveillance des applications.
  • Lucibel met sur le marché de la 3ème génération de son luminaire LiFi.
  • Claranova bouclera fin octobre plutôt que fin novembre l'opération de rachat des minoritaires d'Avanquest.
  • Un résumé des résultats de survie à long terme du Masitinib d'AB Science dans SLA sera présenté lors de la réunion annuelle de la Société Espagnole de Neurologie.
  • Inventiva, Hexaom, BOA Concept, AST Groupe, ABC Arbitrage, Airwell, Streamwide, Erytech et Peugeot Invest ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • Royal Dutch Shell vend ses intérêts dans le bassin permien pour 9,5 Mds$ à ConocoPhillips.
  • Compass vise un peu plus haut que prévu pour son T4 fiscal.
  • National Express et Stagecoach étudient un rapprochement avec rachat de Stagecoach en actions.
  • Partners Group réunit 15 Mds$ pour un nouveau programme d'investissement en capital-investissement.
  • APA Group surenchérit à 2,60 AUD sur l'offre de Brookfield pour Ausnet.
  • Novartis acquiert Arctos Medical.
  • La responsable de la gestion d'actifs d'Allianz serait sur le départ, selon le Wall Street Journal.
  • La SEC conduirait une enquête sur les pratiques sociales internes d'Activision, selon le Wall Street Journal.
  • General Motors procédera au remplacement des batteries défectueuses de ses modèles Bolt en octobre.
  • Coinbase renonce à lancer un programme de prêts en cryptomonnaie.
  • Robinhood teste un porte-monnaie crypto.
  • Principales publications de résultats. Adobe, Fedex, Compass, Autozone, Kingfisher, Orpea

Lectures

© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur ""
15/10
14/10
13/10
12/10
11/10