Bitcoin : quelqu’un aurait-il aperçu l'ombre d'un taureau ?

22/06/2022 | 11:14

Les ours ont dévoré les taureaux sans aucun état d'âme. Il ne reste même pas le bout d'une corne. Les crypto-investisseurs ont probablement eu des sueurs froides ces derniers jours en voyant le marché des actifs numériques, avec bitcoin en fer de lance, se délester d’une importante partie de sa capitalisation, rinçant au passage un bon nombre de crypto-traders amoureux de l’effet de levier. A vrai dire, même ceux sans effet de levier ont eu de quoi serrer les dents. Dans un contexte macroéconomique chapeauté par des banquiers centraux qui n’ont d’yeux que pour une inflation hors de contrôle, les actifs risqués, tels que le bitcoin, souffrent langoureusement en attendant de percevoir l’ombre d’un catalyseur haussier. Dans cette situation, jetons un œil au comportement des acteurs du réseau. Cap sur le Bitcoin.

Bitcoin (BTC)

BTC/USD (en unité de temps hebdomadaire)
Source : Zonebourse

Alors que le cours du BTC naviguait au niveau du seuil fatidique des 30 000 dollars, une zone qui représentait les points bas annuels de l’année 2021, la devise numérique a décidé de donner raison à sa tendance de fond baissière en laissant s’évaporer plus de 30% de sa capitalisation et ainsi se retrouver sur les 20 000 dollars. Un cours qui correspond au sommet du marché haussier de 2017. Le cours de la crypto-reine est même allé flirter épisodiquement avec les 17800$ dollars le week-end dernier. Jamais, dans la courte histoire du bitcoin, le cours n’était revenu en dessous d’un précédent sommet historique de rallye haussier. Alors dans ce cadre, comment les acteurs du réseau réagissent-ils ? Zoom sur les données “on-chain”. 

La prise de profit est faible

Prise de profit sur Bitcoin
Glassnode

Les prises de profit sont relativement faibles par rapport à ce que l’on a pu connaître par le passé. Les prises de profit quotidiennes naviguent en moyenne entre 500 et 700 milliards de dollars. Des montants bien moins importants que les encaissements réalisées lors des précédents marchés haussiers où l’on observé entre 2 et 4 milliards de dollars empochés par les acteurs du réseau quotidiennement. 

Cela laisse supposer qu’une énorme majorité des traders et acteurs expérimentés ont pris leurs bénéfices sur les précédents sommets du cours du bitcoin. Ceux qui pourraient réaliser des profits, c’est-à-dire ceux qui ont acquis du bitcoin en dessous du cours des 20 000 dollars, sont relativement peu nombreux et ils ont très probablement une extrême confiance quant à la future appréciation de la devise numérique en restant stoïque face à un bitcoin qui s’effondre de 69 000$ à 20 000 dollars (-70%) en un peu plus de 6 mois.

Jetons à présent un œil sur les ventes à perte.

La vente à perte est à son paroxysme

Ventes à perte sur Bitcoin
Glassnode

Jamais, dans la courte histoire du bitcoin, nous avions pu observer des montants aussi importants de ventes à perte. C’est tout simplement historique. Plus de 20 milliards de dollars de vente à perte ont été encaissés par les acteurs du réseau sur les dix derniers jours. Nous pouvons aisément comprendre que les acteurs qui se sont positionnés sur le sommet des 69 000 dollars du bitcoin ont eu du mal à résister de couper leurs pertes après un -70% sur leur investissement.

Les fortes accélérations baissières de ces derniers jours ont aussi provoqué des mouvements de panique aboutissant à couper les positions afin de limiter les dégâts. Nous pouvons aussi facilement penser que les traders qui gèrent leur risque ont coupé leurs positions après avoir atteint leur stop-loss (stop de protection d’une position).

Au vu des deux graphiques précédents, nous comprenons rapidement que les ventes à perte dominent donc très largement les prises de profit. Une situation laisse supposer une certaine méfiance et une lassitude des acteurs s’étant positionnés sur des niveaux de prix plus élevés qu’au cours actuel. Finissons ce volet des pertes et profits en observant l’état actuel du réseau. 

50% des bitcoins en perte. 50% des bitcoins en profit.

Pourcentage de bitcoins en profit
Glassnode

Avec un bitcoin qui gravite autour des 20 000 dollars, 50% de l’ensemble des bitcoins en circulation sont en profit (donc achetés en dessous des 20 000 dollars) et 50% sont donc en perte (donc achetés au-dessus des 20 000 dollars). Historiquement, nous avons connu des phases plus obscures de l’état du réseau : 

  • Bear Market de 2015 : 64% du réseau en perte (1 BTC = 211$)
  • Bear Market de 2018 : 61% du réseau en perte  (1 BTC = 3400$)
  • Krach Covid de 2020 : 57% du réseau en perte (1 BTC = 5500$)

Si nous nous cantonnons à l’aspect historique des performances, ou contre-performances, du réseau, nous pourrions voir le cours creuser davantage et afficher un réseau plus sombre que ce qu’il ne l’est actuellement. Finissons cet article par une métrique qui, elle aussi, atteint des niveaux historiques. 

L’étude de la Dormancy du bitcoin

Entity Adjusted Dormancy Flow
Glassnode

Nous pouvons le considérer comme l'un des principaux indicateurs de la santé économique à long terme du BTC. Pour faire simple, la Dormancy est le nombre moyen de jours de détention par BTC remis en circulation (vente) au cours d'une journée en fonction du volume d’échange.

Autrement dit, cette métrique représentée par la courbe orange (graphique ci-dessus) est l’affichage d’un ratio (ci-dessous) prenant en compte le volume quotidien des transactions via la blockchain et le nombre de jours de détention des bitcoins remis en circulation.

Plus la courbe de la Dormancy est élevée, plus les BTC échangés ce jour-là sont en moyenne anciens. Ce qui laisse supposer que les gros portefeuilles, qui ont conservé pendant longtemps leurs bitcoins, remettent leurs BTC en circulation. A l’inverse, une courbe de la Dormancy faible indique que les BTC échangés ce jour-là sont en moyenne récents/jeunes. Ce qui laisse supposer que ce sont les portefeuilles ayant acquis du bitcoin récemment qui constituent l’essentiel des volumes.

Prenons un exemple : 

  • Portefeuille 1 : 5 BTC en sommeil (qui n’ont pas bougé) pendant 200 jours aura accumulé : 5 BTC x 200j = 1000 jours-BTC
  • Portefeuille 2 : 200 BTC en sommeil pendant 5 jours aura accumulé : 200 BTC x5j = 1000 jours-BTC

Ainsi la pondération en “jour-BTC" est identique pour les deux portefeuilles, alors que le portefeuille 1 aura dépensé 97,5% de moins de BTC que le portefeuille 2. Cela permet de mettre en évidence les mouvements des portefeuilles qui détiennent de la crypto-reine sur de longues périodes et qui décident de les remettre en circulation. Je vous laisse imaginer le poids des baleines qui détiennent de nombreux BTC, qui les conservent pendant longtemps et qui décident de s’en séparer à un moment donné. Dans ce cas, vous l’aurez compris, la courbe de la Dormancy s’envole.

La "Dormancy Flow" (courbe orange du graphique) est calculée en utilisant la market cap (capitalisation) du bitcoin et les valeurs des variables de la dormancy (annualisée en $) comme susmentionnées. Les bitcoins qui sont donc échangés actuellement sont relativement récents/jeunes par rapport aux précédents pics du cours du BTC. Des périodes durant lesquelles les gros portefeuilles ont remis leurs vieux BTC coûteux entre les mains des jeunes spéculateurs. 

A l’heure actuelle, les vieux BTC sont conservés/accumulés (et non pas remis en circulation) sur une zone historique de creux jamais enregistré auparavant. A noter tout de même que le marché a fortement évolué avec l'arrivée des institutionnels ces deux dernières années. La dormancy doit donc être considérée avec une prudence croissante vis-à-vis des changements fondamentaux majeurs concernant la détection de l'activité on-chain. Néanmoins, elle constitue un indicateur supplémentaire dans l'analyse des échanges sur la blockchain Bitcoin.

Malgré une chute très prononcée du marché des cryptomonnaies dans son ensemble qui a engendré des mouvements de panique et des ventes à perte massives, la capitulation finale n’a peut-être pas été encore atteinte. Le bitcoin s’est déjà délesté de 70% de sa capitalisation depuis son plus haut des 69 000 dollars en novembre dernier, mais notons tout de même que la devise numérique a déjà connu des baisses allant jusqu’à -85% entre un sommet historique et un creux absolu.

Si les signes avant-coureurs susmentionnés pourraient laisser supposer que la fin de la baisse du bitcoin est proche, la prudence reste de mise, même si le plus gros du retracement a probablement été réalisé. Le contexte macroéconomique morose accaparé essentiellement par les banques centrales qui tentent de juguler l’hyperinflation est inédit dans l’histoire du bitcoin. Néanmoins, ces phases de fortes baisses sont bénéfiques sur le long terme. Elles permettent d’assainir le marché en écartant les projets obscurs et mettent en lumière les plus résilients. C’est un marché encore très récent, qui apprend et qui bouge très vite. Comme on dit : il faut que jeunesse se passe. A très vite pour faire un nouvel état des lieux du réseau Bitcoin.

L’évolution du Top 20 des cryptomonnaies en termes de capitalisation sur un mois.
(Cliquez sur la heatmap ci-dessous pour mieux visualiser les variations)

Heatmap crypto sur un mois
Quantify

© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
10:58
28/06
28/06
27/06
24/06