Boeing livre 22 avions en août ; les "queues blanches" du 737 MAX sont presque épuisées.

15/09/2021 | 05:40
Boeing Co a annoncé mardi avoir remis 22 avions à des acheteurs en août, la reprise du trafic intérieur alimentant les livraisons de 737 MAX, et reçu des commandes pour sept 787, alors que le programme de cet avion reste entravé par des défauts industriels.

Le bilan mensuel des commandes et des livraisons, qui fait l'objet d'une étroite surveillance, intervient alors que Boeing tente de récupérer les milliards de dollars de ventes perdues en raison de la pandémie de coronavirus et de dépasser le scandale de sécurité provoqué par deux accidents mortels de 737 MAX.

Sur les 22 avions de ligne remis aux compagnies aériennes et autres acheteurs le mois dernier, 14 étaient des 737 MAX et deux des avions de patrouille maritime P-8. Les six jets restants étaient des gros porteurs, dont trois ravitailleurs KC-46 destinés à l'armée de l'air américaine.

Depuis le début de l'année, Boeing a livré 206 appareils.

Son rival européen Airbus a livré 40 avions en août, ce qui porte à 384 le nombre de livraisons de ses nouveaux avions depuis le début de l'année, ce qui lui permet de rester en bonne voie pour atteindre son objectif annuel de 600 livraisons, ce qui lui permettrait de conserver sa couronne de premier constructeur aéronautique.

À la fin du mois d'août, les commandes brutes d'avions Boeing s'élevaient à 683, soit 53 de plus qu'en juillet. En tenant compte des commandes annulées ou des cas où un acheteur a converti une commande en un modèle différent, Boeing a vendu 280 avions.

À titre de comparaison, Airbus a vendu 269 avions au cours des huit premiers mois de l'année, soit 132 après les annulations.

Les livraisons sont financièrement importantes pour les avionneurs, car les compagnies aériennes paient la majeure partie du prix d'achat lorsqu'elles reçoivent effectivement l'avion.

Jusqu'en août, Boeing a livré 169 de ses jets 737 MAX les plus vendus depuis que cet appareil a été remis en service fin 2020, après une interdiction de sécurité de près de deux ans à la suite des accidents mortels.

Selon des sources industrielles, Boeing a pratiquement éliminé un stock de 200 jets non désirés, connus dans l'industrie sous le nom de "queues blanches", laissés par la crise du 737 MAX.

Boeing constate une reprise des voyages intérieurs aux États-Unis et sur d'autres marchés, bien que les voyages internationaux de passagers restent déprimés et que les variantes du coronavirus posent de nouveaux risques potentiels.

Boeing est également confronté à des défauts structurels sur ses avions 787, plus grands et plus rentables, qui l'ont amené à réduire la production et à interrompre les livraisons.

En ce qui concerne les ventes d'avions, Boeing a déclaré avoir reçu en août des commandes pour 53 appareils, dont 35 de ses jets 737 MAX et 18 de ses plus gros avions à large fuselage.

Ces commandes comprennent 11 777 cargo - un pour FedEx Corp et 10 autres d'un ou plusieurs acheteurs que Boeing a refusé d'identifier.

Le nombre total de commandes pour le mois d'août, en tenant compte des annulations et des conversions, s'élève à 23, selon Boeing. (Reportage d'Eric M. Johnson à Seattle ; édition de Peter Cooney)

© Zonebourse avec Reuters 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
06:31
06:21
06:20
06:00
05:39