Bonds Europe: début de semaine sous le signe de la détente pour les pays du sud

Envoyer par e-mail
08/01/2018 | 18:31

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunts des pays du sud de l'Europe se sont détendus lundi, profitant d'un regain d'intérêt des investisseurs revenus en nombre au sortir des fêtes de fin d'année.

"De fait, l'année commence maintenant", a souligné auprès de l'AFP Cyril Regnat, un stratégiste obligataire de Natixis. "Beaucoup d'opérateurs reviennent sur le marché avec des réserves à investir et comme la fin d'année avait été marquée par une remontée des taux d'emprunt, cette petite correction de décembre redonne de l'attrait au marché obligataire", a-t-il estimé.

"Cela profite en particulier aux dettes des pays du sud de l'Europe", non seulement parce qu'elles ont été les plus malmenées en fin d'année mais aussi parce que "le socle macroéconomique est assez positif et cela joue donc plus en faveur des actifs les plus risqués", a-t-il complété.

Pour autant les rendements des pays les plus solides "résistent bien quand même, car les derniers chiffres d'inflation en zone euro n'étaient pas très bons, ce qui induit la perspective d'une Banque centrale européenne toujours accommodante" et offre donc un soutien à ces obligations, selon l'expert.

L'agenda économique était par ailleurs peu étoffé. Le principal indicateur de la séance, à savoir les ventes de détail en zone euro, en progression de 1,5% en novembre sur un mois, n'a pas eu d'impact significatif sur le marché.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Espagne a baissé à 1,484% contre 1,522% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Celui de l'Italie a aussi reflué à 1,984% contre 2,006%.

Celui de l'Allemagne a fini quasiment inchangé à 0,431% contre 0,439%, tout comme celui la France à 0,788% contre 0,797%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique a aussi fait du surplace à 1,236% contre 1,234%.

A la fermeture des marchés européens, les taux d'emprunt américains montaient, celui à 10 ans s'établissant à 2,485% contre 2,476% vendredi, celui à 30 ans à 2,823% contre 2,811%, tandis que celui à deux ans ne bougeait pas à 1,960%.

afp/rp

© AWP 2018
Envoyer par e-mail