Bonds Europe: le marché se tend après une réunion de la Banque d'Angleterre

Envoyer par e-mail
08/02/2018 | 18:49

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt en zone euro se sont à nouveau tendus jeudi, retrouvant la tendance à la hausse initiée depuis fin décembre sur le marché obligataire.

Les taux avaient reculé ces derniers jours, dans un mouvement d'aversion pour le risque, après s'être tendus suite à un rapport sur l'emploi américain de bonne facture vendredi, qui avait relancé les anticipations d'inflation et de resserrement monétaire.

"Nous avons eu deux jours de détente, les taux avaient servi de valeur refuge alors que les marchés actions baissaient", indique à l'AFP Guillaume Rigeade, gérant allocation d'actifs et dettes souveraines chez Edmond de Rothschild Asset Management.

Toutefois, les taux sont repartis à la hausse ce jeudi. En effet, la Banque d'Angleterre (BoE) a relevé ses prévisions de croissance pour le Royaume-Uni et prévenu d'un resserrement monétaire peut-être plus rapide si l'économie continue de s'améliorer.

"La BoE prépare le marché à des hausses de taux probablement plus tôt ou plus importantes que ce qui est anticipé aujourd'hui", analyse M. Rigeade.

Dans le sillage de cette annonce, les taux britanniques sont montés, entraînant dans leur sillage les rendements en zone euro et aux Etats-Unis.

Plus globalement, résume M. Rigeade, "la correction sur le marché obligataire est significative" depuis décembre, en raison d'un changement de ton des banques centrales.

"Le marché a commencé à se préparer pour un resserrement monétaire en Europe. Et le resserrement monétaire aux Etats-Unis est sur la voie", souligne le spécialiste.

"Nous estimons toujours que nous sommes entrés de facto dans une dynamique pré-remontée des taux", abondent les stratégistes obligataires de Société Générale Cross Asset Research.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne est monté à 0,762%, contre 0,745% mercredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a suivi la même tendance, finissant à 0,996%, contre 0,984%.

Celui de l'Italie a lui aussi grimpé à 1,993%, contre 1,950%, tout comme celui de l'Espagne à 1,450%, contre 1,415%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique a fortement augmenté à 1,617%, contre 1,551%.

A la fermeture des marchés européens, le taux d'emprunt à 10 ans des États-Unis se détendait à 2,824%, contre 2,881% mercredi, tandis que celui à 30 ans se stabilisait à 3,116%, contre 3,114%, et celui à deux ans s'établissait à 2,114%, contre 2,123%.

afp/rp

© AWP 2018
Envoyer par e-mail