Bonds Europe: petite tension sur la dette italienne après les législatives

Envoyer par e-mail
05/03/2018 | 18:49

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunts de l'Italie ont enregistré une petite tension lundi, les investisseurs délaissant un peu ces obligations au lendemain d'élections dans le pays créant de nombreuses incertitudes quant au futur gouvernement.

"C'est la question de l'Italie qui a dominé la séance sur le marché obligataire, la situation restant confuse pour le pays" après le scrutin qui s'est tenu dimanche, a expliqué auprès de l'AFP Daniel Stefanetti, un gérant obligataire de la société de gestion luxembourgeoise Ethenea.

Une percée historique des forces antisystème et eurosceptiques, majoritaires après les législatives dimanche, plonge dans l'incertitude l'Italie, où le chef de l'extrême droite a revendiqué de diriger le gouvernement.

Compte tenu de la complexité du système électoral, qui mêle scrutins proportionnel et majoritaire, il est encore trop tôt pour connaître la traduction du vote de dimanche en nombre de députés et de sénateurs, mais la majorité absolue semble d'ores et déjà hors de portée.

"Face aux incertitudes concernant la formation d'un nouveau gouvernement italien", les investisseurs se sont "plutôt tournés vers les titres de dette du reste de la zone euro", a complété M. Stefanetti.

LOIN DE LA PANIQUE

"Mais même si la baisse du taux d'emprunt à 10 ans de l'Italie est claire, nous sommes loin d'un mouvement de panique", a-t-il poursuivi en notant "qu'il y a trois ou quatre ans", alors que le spectre de la crise de la dette était encore présent, "ce scrutin aurait sans doute fait des dégâts considérables".

Et selon lui, d'ici quelques temps "les craintes sur la formation d'un nouveau gouvernement italien devraient se tasser" et l'ensemble du marché de la dette européen devraient probablement renouer avec sa tendance initiale, à savoir une remontée des rendements, liée à la normalisation des politiques monétaires et au retour de l'inflation.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a très légèrement reculé à 0,643% contre 0,651% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le mouvement a été similaire pour le rendement de même maturité de la France qui a reflué à 0,907% contre 0,920%, celui de l'Espagne baissant davantage à 1,498% contre 1,550%.

Celui de l'Italie a évolué pour sa part à contre-courant, mais sans exagération non plus, terminant à 2,003% contre 1,970%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique est un peu monté à 1,495% contre 1,474%.

A la fermeture des marchés européens, le taux d'emprunt à 10 ans des États-Unis progressait légèrement lui aussi, à 2,874% contre 2,864% vendredi, à l'instar de celui à 30 ans, à 3,152% contre 3,140%. Celui à deux ans s'établissait à 2,238% contre 2,242%.

afp/buc

© AWP 2018
Envoyer par e-mail