Bourse Zurich: le SMI attendu en hausse, dans le sillage de Wall Street

Envoyer par e-mail
18/01/2019 | 08:49

Zurich (awp) - La Bourse suisse devrait entamer la dernière séance de la semaine en hausse, dans le sillage des gains affichés la veille par Wall Street, suite aux espoirs quant à un règlement du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis. Ces derniers ont permis à la Bourse de Tokyo de clôturer en forte hausse de 1,29% à 20'666,7 points.

Les principaux indices américains ont clôturé jeudi en nette hausse, malgré un début de séance dans le rouge, les courtiers s'étant mis en mode prises de bénéfice, note vendredi la Banque Mirabaud dans son commentaire matinal. Le rebond est intervenu suite à des informations du Wall Street Journal selon lesquelles le Secrétaire au trésor Steven Mnuchin serait favorable à une levée partielle ou totale des droits de douane imposés aux importations chinoises afin de sortir le conflit commercial de l'impasse.

Les principaux indices ont même gagné jusqu'à 1% avant de baisser quand un porte-parole du trésor a démenti que M. Mnuchin ait tenu de tels propos. Reste que les 3 principaux indices américains sont parvenus à aligner une 8e séance de hausse sur les 10 dernières.

Du côté des statistiques économiques l'indice de la Fed de Philadelphie (Philly Fed) a bondit de façon inattendue à 17 contre 9,1 en décembre, marquant ainsi une nette accélération de la croissance manufacturière. Le consensus ne visait qu'une légère embellie. Ce vendredi, les courtiers analyseront de près l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan pour le mois de janvier.

A 08h25, l'indice SMI avant-Bourse calculé par Julius Bär gagnait 0,41% à 8950,82 points. Les valeurs vedettes s'affichaient en hausse entre 0,4 et 0,6%.

Julius Bär a annoncé se dote d'une nouvelle équipe dirigeante pour ses affaires en Afrique et au Moyen-Orient. Le gestionnaire de fortune zurichois a nommé avec effet immédiat à Dubaï Régis Burger, en tant que responsable de la région Moyen-Orient. Basé à Monaco et Zurich, Alain Ucari, prend lui la tête du secteur Afrique et Turquie.

Les poids lourds de la cote, Nestlé (+0,3%), Novartis (+0,4%) et Roche (+0,3%) évoluaient dans la tendance générale. Parmi les cycliques, ABB (+0,5%), Adecco (+0,5) et LafargeHolcim (+0,4%) se montraient légèrement plus fermes.

Dufry (+0,9%), qui a annoncé la poursuite de sa réorganisation en simplifiant sa présence géographique afin de mieux répondre aux besoins du marché, a également fait part de la nomination d'un nouveau directeur financier en la personne d'Yves Gerster. Le spécialiste bâlois du commerce hors taxe crée une nouvelle division, Europe & Afrique, regroupant les actuelles entités Europe du Sud & Afrique.

Sur le marché élargi, les courtiers se pencheront en particulier sur le fournisseur de matériel d'aération et de chauffage Zehnder, lequel a engrangé l'an dernier un chiffre d'affaires de 602,3 millions d'euros, en hausse de 3,4% sur un an. Le groupe argovien indique toutefois dans son compte-rendu non audité avoir éprouvé des difficultés croissantes sur la seconde moitié de l'année.

vj/jh

© AWP 2019
Envoyer par e-mail