Bourse Zurich: le SMI termine en léger recul, juste au-dessus des 9300

Envoyer par e-mail
25/03/2019 | 18:15

Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note légèrement négative lundi. Le SMI, après avoir connu une remontée fulgurante à la publication du rebond du moral des entrepreneurs allemands en matinée s'est maintenu longtemps un peu au-dessus des 9300 points.

Après être repassé au vert alors que Wall Street débutait sa séance dans le vert aussi, l'indice vedette de SIX a par la suite reperdu ses gains pour finir quelques points au-dessus des 9300, alors qu'à New York, les indices évoluaient oscillaient entre vert et rouge en matinée. "Les inquiétudes sur la croissance mondiale semblent persister", ont réagi les analystes de la maison de courtage Charles Schwab.

Après la publication d'indicateurs sur l'économie européenne en fin de semaine dernière, l'agitation liée à l'essoufflement de la croissance internationale, et ses implications sur l'expansion américaine, saisissait les investisseurs.

Selon une étude publiée lundi, les économistes américains ont drastiquement abaissé leurs prévisions de croissance 2019 pour les Etats-Unis, dans ce contexte de ralentissement mondial et de tensions commerciales internationales toujours fortes.

Sur le front des taux, la différence entre le niveau du taux d'intérêt sur la dette à trois mois et à dix ans était à l'avantage du premier lundi matin, un phénomène appelé dans le jargon financier "inversion de la courbe des taux".

Cette situation, qui a précédé de quelques mois la quasi-totalité des récessions américaines ces cinquante dernières années, se produit lorsque les taux à court terme sont supérieurs aux taux à long terme. Le taux d'intérêt à trois mois est passé au-dessus du taux à dix ans vendredi pour la première fois depuis 2007, avant la dernière crise financière.

Le SMI a terminé en recul de 0,15% à 9305,50 points, avec un plus bas à 9263,04 et un plus haut à 9333,13. Le SLI a cédé 0,22% à 1424,31 points et le SPI 0,22% à 11'038,06 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 20 ont reculé et 10 avancé.

Les plus gros perdants du jour sont AMS (-3,7%), Temenos (-1,3%) et Logitech (-1,2%).

A l'inverse, les plus gros gagnants sont Richemont (+0,8%), Givaudan, Swiss Life et LafargeHolcim (chacun +0,5%) et Sonova et Swatch (chacun +0,3%).

Dans le camp des poids lourds, Nestlé (+0,2%) a soutenu l'indice. Roche (-0,2%) et Novartis (-0,6%) ont en revanche pesé sur l'indice.

Les bancaires UBS (-0,3%), Credit Suisse (-0,4%) et Julius Bär (-1,1%) font aussi partie des perdants. Kepler a relevé la recommandation pour UBS à "hold" de "reduce" et réduit l'objectif de cours. Le broker français a aussi relevé l'objectif de cours de Credit Suisse et confirmé "buy".

Pour la banque aux trois clés, l'analyste a tenu compte de l'accès de modestie adopté par la direction de la banque aux trois clés sur le court terme, ainsi que de l'impact potentiel de la douloureuse de 4,5 milliards d'euros infligée par la justice française pour les errements du passé.

Pour la banque aux deux voiles, l'analyste lui a appliqué les perspectives moroses à court terme brossées par sa concurrente et il a raboté de quelque 5% ses projections de bénéfice par action pour l'année en cours et la suivante.

Sur le marché élargi, Implenia (-0,7%) fait partie du consortium Grimsel qui réalisera le nouveau barrage-voûte Spitallamm sur le lac de Grimsel, dans le canton de Berne. Le montant total du contrat s'élève à près de 100 millions de francs.

Ascom (-0,5%) a vendu un de ses biens non opérationnels en Allemagne. Le bénéfice comptable résultant de la transaction est évalué à moins d'un million de francs.

Tecan (-0,3%) a racheté pour 22,5 millions de dollars un fournisseur disposant de sites de production aux Etats-Unis et au Vietnam.

Parmi les gagnants, Wisekey (+1,4%) a réduit d'un tiers sa perte nette à 16,3 millions de dollars en 2018 et a augmenté de 25% son chiffre d'affaires à 54 millions.

Warteck (+1,0%) a amélioré sa performance financière à tous les niveaux l'année dernière. La société immobilière proposera néanmoins un dividende inchangé à ses actionnaires.

Banque Cler (+0,4%) sera décotée lundi prochain de la Bourse suisse. Les détenteurs d'actions annulées recevront 52 francs par titre.

rp/jh

© AWP 2019
Envoyer par e-mail