Bourse Zurich: les indices en repli à l'approche de la mi-journée

30/06/2020 | 11:30

Zurich (awp) - La Bourse suisse glissait dans le rouge mardi à l'approche de la mi-journée. Après une ouverture dans le vert, les indices étaient rapidement passés en territoire négatif. Le coeur n'est pas à la fête, alors que les investisseurs craignent une deuxième vague d'infections au nouveau coronavirus.

Parmi les nouvelles politiques, Pékin a adopté une loi controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong, perçue par ses détracteurs comme une manière de museler l'opposition dans le territoire autonome.

Sur le plan macroéconomique, la Chine a enregistré un infime rebond de l'activité manufacturière en juin avec un indice des directeurs d'achats (PMI) de 50,9 points en juin, contre 50,6 le mois précédent. Au Japon, la production industrielle a de son côté chuté de manière supérieure aux attentes à -8,4% en mai.

En Suisse, les chiffres du commerce de détail ont profité d'un net redressement en mai, mois de la levée de plusieurs restrictions mises en place pour lutter contre la propagation de la pandémie. De son côté, le baromètre conjoncturel KOF s'est fixé en deçà des attentes en juin, même si les économistes ont perçu des signaux positifs.

En zone euro, l'inflation s'est inscrite en très légère hausse en juin (+0,3%).

Plus tard dans la journée, le patron de la Fed sera interrogé sur leurs actions pour relancer l'économie.

Vers 10h55, l'indice SMI lâchait 0,44% à 10'016,00 points, le SLI 0,36% à 1488,82 points et le SPI 0,45% à 12'399,55 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, neuf étaient dans le vert et 21 dans le rouge.

Lanterne rouge, Vifor (-2,6%) perdait largement du terrain après un abaissement d'objectif de cours par Commerzbank. L'établissement estime que le laboratoire ne sortira pas indemne de la crise liée au coronavirus.

La volatile AMS (-2,2%) et Julius Bär (-1,8%) complétaient la fin du peloton.

Parmi les grands perdants, Novartis (-1,3%) tirait la Bourse dans le rouge, tandis que les deux autres poids lourds Roche (-0,4%) et Nestlé (-0,2%) reculaient moins fortement.

A l'opposé, Temenos (+2,4%) était en tête du classement provisoire, porté par un relèvement d'objectif de cours de Goldman Sachs, qui a malgré tout confirmé la recommandation "sell".

Givaudan (+1,0%) et Kühne+Nagel (+0,9%) complétaient le podium. Le logisticien a signé un contrat sur plusieurs années avec le producteur de compléments alimentaires américain Huel, dont il assurera le stockage et la distribution des produits dans une douzaine de pays européens.

Chez Lonza (+0,1%), le directeur opérationnel Sven Abend a quitté la société pour prendre un poste de directeur général en Allemagne.

Sur le marché élargi, Leonteq (+8,1%) a annoncé un partenariat avec Blackrock, un gage de confiance pour certains analystes.

Aryzta (+0,4%) s'est montré optimiste après une croissance organique toujours négative, mais améliorée par rapport aux mois d'avril et de mai.

La Banque cantonale de Glaris (-1,6%) a corrigé à la baisse ses chiffres du premier trimestre. Le bénéfice net s'est établi à 5,0 millions, contre 5,7 millions précédemment et le résultat opérationnel à 5,8 millions, contre 6,6 millions auparavant.

Hochdorf était quant à lui suspendu du négoce alors que plusieurs délibérations étaient en cours lors de l'assemblée générale.

ol/al

© AWP 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
15:20
15:07
14:01
13:30
13:11