Bourse Zurich: les indices finissent la semaine dans le vert

18/09/2020 | 18:16

Zurich (awp) - Le petit coup de mou de la veille n'aura été que passager: la Bourse suisse a repris sa marche en avant vendredi et terminé dans le vert. Le SMI, qui avait encore fait une petite incursion dans le rouge en début de séance, est fortement remonté en matinée, jusqu'à s'approcher à un peu moins d'une dizaine de points de la barre des 10'600 points. Il a à nouveau perdu de son élan en seconde partie d'après-midi.

A New York, Wall Street cédait du terrain en matinée. Les investisseurs digéraient encore les décisions de la Banque centrale américaine (Fed) promettant mercredi une politique de taux d'intérêt proches de zéro pour longtemps mais soulignant "l'incertitude" de la reprise.

Pour Fernanda Horner, analyste chez Schaeffer, la nervosité du marché était à attribuer "à la confusion qui règne autour du calendrier d'un vaccin contre le Covid-19 tandis que le Congrès ne parvient pas à se mettre d'accord sur un nouveau programme d'aide".

Le SMI a fini en hausse de 0,19% à 10'539,17 points, avec un plus haut à 10'591,66 et un plus bas à 10'508,31. Sur la semaine, il a gagné 1%. Vendredi, le SLI a grignoté 0,02% à 1596,13 points et le SPI a gagné 0,24% à 13'070,79 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 12 ont progressé et 18 reculé.

Le podium du jour se compose de Vifor (+2,9%), Roche et Schindler (chacun +1,8%) et Lonza (+1,6%).

Le laboratoire Vifor a annoncé la cession de sa filiale genevoise OM Pharma, à Optimus Holding, détenue par l'ex-patron de Galenica Etienne Jornod, pour un montant initial de 435 millions de francs. Ce véhicule d'investissements a été fondé à dessein M. Jornod - fraîchement retiré de la direction de Vifor - ainsi qu'une poignée d'investisseurs helvétiques et la société pharmaceutique Abdi Ibrahim qui en détient 28,2% des parts.

Roche a profité de la publication de données positives sur son anti-inflammatoire Actemra/Roactemra (tocilizumab). Celui-ci réduirait le recours à un respirateur pour les patients hospitalisés en raison d'une pneumonie associée au Sars-Cov-2. Roche a également lancé un nouveau test sérologique, le 12e lié au nouveau coronavirus.

Roche a par ailleurs obtenu un avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CMPH) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour la combinaison Tecentriq et Avastin dans un indication de traitement du cancer du foie.

Dans le cadre d'une enquête pour fraude, un juge italien a saisi 2,3 millions d'euros au groupe Novartis (+0,8%). C'est ce qui ressort d'un document mis à la disposition de l'agence de presse Reuters. Selon l'agence, la filiale italienne du géant Bâlois, Novartis Farma SpA, est soupçonnée d'avoir encaissé des prix excessifs pour des médicaments. Novartis a qualifié ces accusations d'infondées.

Le 3e poids lourd Nestlé (-0,9%) a pesé sur l'indice.

Credit Suisse (-2,4%) a terminé lanterne rouge derrière Richemont (-2,0%) et Swiss Re (-1,7%).

UBS (-1,5%) n'a pas été à la fête non plus, alors que Julius Bär (+1,2%) a gagné du terrain. Les valeurs des deux grandes banques avaient été dopées lundi après la rumeur d'une possible mégafusion. Depuis, on est revenu à la réalité.

Adecco (-1,3%) a terminé sa dernière séance au SMI avec la lanterne rouge. Partners Group (-0,3%) lui succédera au sein de l'indice dès lundi.

Le chimiste de spécialités Clariant (-0,9%) va construire une nouvelle usine pour sa division Catalyseurs à Jiaxing, dans la province chinoise de Zhejiang (est). Les travaux devraient débuter avant la fin du trimestre en cours et le site devrait opérer à pleine capacité en 2022.

Sur le marché élargi, Aevis Victoria (+7,2%) a plongé dans les chiffres rouges au terme d'un premier semestre marqué par la pandémie de coronavirus, qui a lourdement pénalisé son coeur de métier dans l'hôtellerie haut de gamme et les cliniques privées.

L'exploitant de kiosques Valora (+5,7%) a profité d'un relèvement de recommandation de la Banque cantonale de Zurich, qui prône désormais "surpondérer". L'analyste estime que le titre est injustement déconsidéré en raison d'une éventuelle deuxième vague de Covid.

Le groupe immobilier Peach Property (+0,7%) s'est porté acquéreur de quelque 4800 appartements en Allemagne, ce qui devrait lui permettre d'augmenter ses recettes locatives de plus d'un quart.

Le transformateur laitier Emmi (+0,2%) s'est renforcé dans le secteur des desserts avec l'acquisition aux Etats-Unis d'Indulge Desserts.

rp/vj

© AWP 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
21:22
19:04
18:16
18:07
18:05