Briller avec la Chine, encore possible ?

27/10/2021 | 11:30

Aujourd’hui, nous vous présentons un ETF pour l’exposer à des sociétés de croissance en Chine continentale. Après les remous des marchés chinois ces derniers mois, la crise Evergrande et le martinet du PCC, l’heure est au questionnement. Les récents flux acheteurs sur les places chinoises nous ont fait de l'œil jusqu'à se demander si ce n’était pas le moment de s’intéresser à nouveau à cette partie du globe.

L’ETF KraneShares ICBCCS SSE STAR Market 50 (code mnémonique KSTR et code ISIN IE00BKPJY434) est un ETF chargé de répliquer l’indice Science and Technology Innovation Board du STAR Market composé des 50 plus grandes valeurs technologiques de la bourse de Shanghai. 

Depuis sa création en juillet 2019, l’indice STAR est devenu l’un des plus grands marchés des introductions en bourse au monde et un lieu de cotation privilégié pour les licornes chinoises. Le marché STAR représente 47% de capitaux levés en Chine continentale (Hong Kong exclu) pour les IPOs en 2020. La volonté des institutions chinoises de faire émerger de grandes indices pour concurrencer les places américaines comme le Nasdaq est de plus en plus perceptible. Cet élan soutenu par le gouvernement chinois profite à l’indice STAR et aux places de cotation en Chine continentale. 

La Chine est encore considérée dans les indices mondiaux comme un pays émergent et les entreprises chinoises ne sont pas présentes dans le MSCI World Index. Lorsque l’on s’intéresse au MSCI All Country World Index, l’indice qui regroupe le MSCI World et le MSCI Emerging Market, la Chine pèse moins de 4% de poids de l’indice alors que le poids de son PIB est de l’ordre de 16%. Nous pouvons émettre l'hypothèse que la Chine a tout intérêt à prendre plus de place dans les indices mondiaux à l'avenir. 

S’exposer à cet indice permet de capter la performance de sociétés de croissance dans des secteurs émergents comme les énergies renouvelables, la biogénétique, les matériaux innovants, le cloud computing ou la robotique. Parmi les 5 premières positions, nous retrouvons des valeurs comme Beijing Kingso (8,19%), Advanced Micro (5,88%), Shenzhen Trans (5,31%), Ningbo Ronbay (4,57%) ou Jiangsu Cnano (4,38%), des noms encore peu connus pour les occidentaux. 

Contrairement aux autres indices chinois, les entreprises STAR n’ont pas besoin d’être rentables pour être acceptées au sein de l’indice. Il suit des normes similaires aux indices Nasdaq Global. 

Les entreprises doivent ainsi répondre à au moins un des critères ci-dessous : 

Voici la répartition sectorielle de l’ETF associé à l’indice : 

L’indice STAR 50 présente la caractéristique d’être faiblement corrélé aux grands indices mondiaux (un avantage si vous cherchez à diversifier votre portefeuille avec des actifs peu corrélés entre eux) : 

Les actions chinoises peuvent ainsi bénéficier de plusieurs coups de pouces pour retourner en territoire positif, et peut-être même surperformer les grandes indices mondiaux à moyen-long terme : 

  • Une revalorisation des actions chinoises (le MSCI China à un forward P/E de 12,92 contre 17,65 pour le MSCI ACWI). 
  • Une plus grande place de la Chine dans les indices mondiaux ; 
  • Une polarisation grandissante du pouvoir économique en Asie. 
© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
30/11
18/11
02/11
01/11
29/10