C'est l'accord existant ou pas d'accord du tout, dit Trump à la Chine

Envoyer par e-mail
12/06/2019 | 07:08
Aux États-Unis, le Dow Jones n'enchaînera pas une septième séance consécutive dans le vert : l'indice restreint de Wall Street a terminé en baisse de 0,05%, plombé par le repli des industrielles, elles-mêmes affectées par les baisses marquées de Raytheon et United Technologies après les réserves formulées par Donald Trump sur leur projet de mariage. En Europe, les marchés ont, pour leur part, poursuivi leur ascension, ce qui a permis au CAC40 de repasser le cap des 5400 points.
Les marchés boursiers continuent à évoluer au gré des humeurs des protagonistes de la grande remise à plat des échanges internationaux. Donald Trump a une nouvelle fois montré les crocs hier, en affirmant qu'il tient la clef des négociations avec la Chine. "Nous allons soit signer un grand accord avec la Chine, soit ne pas signer d'accord du tout", a-t-il déclaré, ajoutant que c'est l'accord qui a déjà été discuté avec la Chine jusqu'à une date récente qui sera signé, et pas un autre. Un discours ferme qui se heurte à une position aussi rigide de Pékin. L'hypothèse d'une rencontre Trump / Xi lors du G20 organisé au Japon à la fin du mois est vraiment fragile. Paradoxalement, le marché reste focalisé sur cette hypothétique entrevue alors qu'il paraît raisonnable de penser qu'il n'en ressortira pas grand-chose, au regard des profonds désaccords qui perdurent entre les deux puissances.
 
Les financiers ont une autre branche à laquelle se raccrocher en ce moment, la politique monétaire. La Fed-dépendance des marchés n'est une bonne nouvelle ni pour la banque centrale, ni pour les investisseurs. Quant à la BCE, elle se retrouve à nouveau dans une situation délicate, avec un arsenal limité et des conditions économiques fragiles. Après son oral de la semaine dernière, Mario Draghi aura l'occasion de faire passer à nouveau son message ce matin lors d'une allocution publique.
 
Le CAC40 perdait 0,5% à 5380 points à l'ouverture. 
 
Les temps forts économiques du jour
 
Le patron de la BCE, Mario Draghi, prononcera un discours à 10h15 lors d'un événement organisé par l'institution dans son fief de Francfort. Aux États-Unis, les chiffres de l'inflation de mai seront dévoilés à 14h30, avant à 16h30 la publication des stocks pétroliers hebdomadaires. Ce matin, l'inflation chinoise est ressortie conforme aux anticipations des économistes, sur un record de 15 mois à 2,7% sur un an.
 
La paire euro / dollar évolue à 1,1333 USD. L'once d'or remonte de 0,4% à 1332 USD. Le pétrole recule de 0,5% environ à 52,45 USD pour le WTI et à 61,40 USD pour le Brent. L'obligation d'Etat américaine à 10 ans offre un rendement de 2,138%, en léger repli. Le Bitcoin reprend 1% en direction des 8000 USD.
 
Les principaux changements de recommandations
 
  • A.G. Barr : HSBC reprend le suivi à alléger en visant 710 GBp.
  • Britvic : HSBC reprend le suivi à conserver en visant 950 GBp.
  • Carrefour : Berenberg démarre le suivi à conserver en visant 17 EUR.
  • Colruyt : Goldman Sachs passe de neutre à vendre avec un objectif de cours réduit de 51 à 49 EUR.
  • Diasorin : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 82 à 89 EUR.
  • Fevertree : HSBC démarre le suivi à l'achat en visant 3400 GBp.
  • Ipsen : Morgan Stanley démarre le suivi à surpondérer en visant 130 EUR.
  • Nichols : HSBC démarre le suivi à conserver en visant 1730 GBp.
  • Prada : Citi passe de neutre à vendre en visant 19 HKD.
  • Saint-Gobain : Jefferies reste à sousperformance avec un objectif de cours relevé de 27,20 à 27,60 EUR.
  • Telecom Italia : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 0,65 à 0,60 EUR.
 
L’actualité des sociétés
 
C'est la plus grosse opération de l'histoire du groupe : Dassault Systèmes va racheter l'américain Medidata Solutions, dont les logiciels sont utilisés dans le suivi des essais cliniques, pour 5,8 milliards de dollars. Evénement rare, les sociétés de conseil aux actionnaires ISS et Glass Lewis recommandent à l'assemblée générale de Nissan (Renault) de voter contre le renouvellement du mandat du CEO Hiroto Saikawa. Renault tient son assemblée générale aujourd'hui, Nissan le 25 juin. Thomas Schmidheiny, le principal actionnaire de LafargeHolcim, va réduire de 10,9 à 7,2% sa part au capital. L'Etat, la Caisse des Dépôts, La Poste et La Banque Postale ont signé un protocole d'accord non engageant pour créer un grand groupe financier public englobant CNP Assurances. Vinci acquiert Ceriel, un expert en solutions de virtualisation et de stockage de données. Legrand tient une journée investisseurs. Getlink a publié son trafic. Groupe ADP a émis 800 millions d'euros d'obligations à 15 ans à 1,125%. Argan livre à Monoprix (Casino) sa nouvelle plateforme de e-commerce alimentaire au sud de Paris. Paragon ID et Ingenico codéveloppent une solution capable de gérer les titres de transport, les cartes de paiement et les smartphones sur un lecteur unique. Albioma signe une facilité bancaire de 60 millions d'euros "dans des conditions de marché très favorables". Lysogène traite son premier patient dans la phase II/III avec LYS-SAF302 dans la maladie de Sanfilippo de Type A. Inventiva boucle le recrutement de son étude de phase IIa dans le traitement de la MPS VI. Valneva organise une journée R&D le 9 juillet à New York. Deinove proche de la finalisation du développement d'un ingrédient naturel pour l'alimentation animale avec Avril. Samse densifie son réseau. Genfit fait un point après la chute du titre. Eurobio Scientific entre en négociation exclusive avec Vivo Medical pour l'acquisition de deux sociétés au Royaume-Uni. Xilam signe un nouvel accord avec Walt Disney. SII a publié ses comptes.
 
L'activiste Bill Ackman (Pershing Square) a écrit à United Technologies, dont sa société est actionnaire, pour l'exhorter à renoncer à son projet de fusion avec Raytheon. Tesla a une "bonne chance" de réaliser un deuxième trimestre record "à tous les niveaux" et est sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs de production d'ici la fin de l'année, a déclaré Elon Musk lors de l'assemblée générale annuelle du constructeur, lors de laquelle les actionnaires n'ont pas voté en faveur d'une amélioration de la gouvernance. Volkswagen AG a cessé son partenariat avec la startup américaine Aurora dans la conduite autonome, alors que cette dernière flirte avec Ford. Dix Etats américains déposent un recours contre le mariage entre Sprint et T-Mobile US. Mattel repousse une nouvelle fois l'offre de mariage de MGA Entertainment. Uber teste à Melbourne un service de taxis volants. 3M Company va prendre une charge de de 160 millions de dollars après la décision de suspendre ses activités au Venezuela. Facebook victime d'une vidéo truquée sur Instagram, montrant Mark Zuckerberg critiquer les pratiques de la société en matière de gestion des données.
 
Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2019
Envoyer par e-mail