CAC40 : 'bear trap'à 14H30, une lecture +fine du CPI s'impose

Envoyer par e-mail
14/02/2018 | 16:41
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris inverse une seconde fois la vapeur en moins de 2 heures, mais cette fois-ci à la hausse et cela devrait tenir jusqu'à la clôture.
Le CAC40 s'envole de +1,5% désormais et efface la résistance court terme des 5.165, Milan et Zurich gagnent +1,6%...et seul le Dow Jones ne progresse pas (mais il ne baisse plus non plus), tandis que le S&P500 prend +0,3% (4ème séance de hausse consécutive).

Mais le tableau n'étaity pas si sourient 2 heures auparavant car le CAC40 a brusquement rechuté de 5.155 vers 5.080 à 14H31, l'Euro-Stoxx50 passant de +0,6% à -0,3%.

Les marchés n'ont pas apprécié sur le coup la hausse de +0,5% du CPI au mois de janvier aux Etats Unis, puisque un taux de +0,4% était anticipé (et +0,3% aurait rassuré).
De même, au lieu de se réduire de -0,2% à +1,9%, l'inflation sur 12 mois, reste inchangée à +2,1%.
Mais le 'core rate' (hors nourriture et énergie) semble plus 'modéré' avec +0,3% (et +1,8% par an).

Enfin, le taux de progression des salaires horaire, corrigés de l'inflation, ressort à +0,8%, et cette même inflation ajustée de la hausse des salaires se réduit de -0,2% au mois de janvier.

L'apparent dérapage des prix de janvier est principalement dû à la hausse des primes d'assurance 'auto' (de +1,3%) et du coût de la santé.les chiffres des ventes de détail au titre du mois clos et des stocks des entreprises pour décembre.
En ce qui concerne les ventes de détail, elles reculent de -0,3% en janvier, mais ressortent inchangées hors 'auto'.
Enfin, les stocks des entreprises progressent de +0,4%... mais ce chiffre n'interfère pas avec le rebond amoércé vers 15H30

Le dollar bondit de +0,3% vers 1,2320, tandis que le rendement des T-Bonds se tend jusque vers 2,88% (le '30 ans' affiche 3,15%, soit 100Pts de plus que le '2 ans'), frôlant son zénith annuel.

Enfin, concernant les valeurs, Crédit Agricole abandonne plus de 3,3%, soit la plus mauvaise performance du CAC 40, sur fond de bénéfice net légèrement inférieur aux attentes au titre de l'année close. La banque verte a fait état d'un bénéfice net part du groupe en hausse de 3,1% à 3,65 milliards d'euros.

Le titre Natixis est, lui, pratiquement stable au lendemain de l'annonce d'un bénéfice net part du groupe retraité des éléments exceptionnels de 1,72 milliards d'euros en 2017, en croissance de 25% sur un an, et d'une augmentation de 9% du produit net bancaire à 9,5 milliards.

A noter également le bond de 5% d'Orpea, entouré au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires annuel en progression de 10% à 3,14 milliards d'euros et de perspectives solides.
Les revenus sont ainsi attendus à 3,4 milliards en 2018 et le groupe a indiqué étudier 'de nombreuses opérations de croissance externe sélective dans plusieurs pays'.

Last but not least, Rexel s'envole de 5,5% consécutivement à l'annonce d'un résultat net récurrent en hausse de 16,4% à 291,2 millions d'euros et d'un EBITA ajusté en augmentation de 6,1% à 580,1 millions l'an passé.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Envoyer par e-mail