Calme en surface, bouillonnant en dessous

10/02/2021 | 09:03

Il ne s'est pas passé grand-chose hier à la surface des marchés, comme le montrent les variations inférieures à 0,2 % affichées par plusieurs indices, notamment le STOXX Europe 600, le CAC40 ou le Nasdaq. En dessous en revanche, régnait une intense activité alimentée par de nombreux résultats d'entreprises et des opérations financières à gogo.

En France, on a même vu émerger un vieux serpent de mer, le rachat des minoritaires de Natixis par BPCE. Je vous accorde qu'on est loin d'une annonce de cession des parts de Nestlé dans L'Oréal et encore plus d'un rachat de Tesla par Apple, mais cette opération vient s'ajouter aux levées de fonds, fusions amicales, OPA hostiles et entrées en bourse qui animent la cote.

Au niveau politique, Donald Trump ne devrait pas être trop inquiété lors de son procès en destitution, les sénateurs républicains n'ayant pas l'air de vouloir brocarder le 45e président des États-Unis après son mandat. Les parlementaires pourront ensuite se consacrer au fameux plan de relance dont tout le monde parle mais qui n'a pas l'air de beaucoup avancer.

Focus capitalisation boursière ce matin, et plus particulièrement capitalisations boursières en Europe. Grace à ses gains d'environ 5 % cette année, et au recul dans une proportion équivalente de Nestlé, LVMH est devenue la société qui a le poids boursier le plus élevé du vieux continent. L'équivalent de 327 Mds$ contre 309 Mds$ au groupe suisse (les montants ont été convertis en dollars pour faciliter la comparaison). En réalité, Nestlé a toujours plus de poids dans les indices que LVMH, à cause d'un flottant – la part du capital effectivement négociable – bien plus conséquent, puisqu'il n'y a pas d'actionnaire de référence comme Bernard Arnault du côté de Vevey.

Mais si l'on s'en tient à la capitalisation globale c'est bien LVMH qui domine. Le palmarès du début 2021 est intéressant, puisqu'y figurent, dans l'ordre, LVMH, Nestlé, Roche, ASML, L'Oréal, Novartis, Prosus, Novo Nordisk, SAP SE et Royal Dutch Shell. Je me suis amusé à remonter dix ans en arrière. En 2011, le classement était largement dominé par Nestlé, suivi de Novartis, Royal Dutch Shell, HSBC, Roche, Total, Vodafone, Rio Tinto, BP Plc et Siemens. Quels enseignements en tirer ? D'abord, et cela ne surprendra personne, que les pétrolières ont été déclassées, ainsi que les financières. Même constat pour les opérateurs télécoms, alors qu'ils sont les courroies de transmission de toute notre vie numérique. Ensuite, les valeurs technologiques européennes pointent enfin leur nez : ASML, Prosus et SAP SE en l'occurrence. On est bien sûr très loin de la domination du secteur aux Etats-Unis et en Asie. Dernier enseignement, la consommation haut de gamme, avec LVMH et L'Oréal, place deux acteurs parmi les cinq entreprises européennes les mieux valorisées, alors qu'elles figuraient assez loin dans le classement 2011.

Moralité, les gagnants de demain ne sont pas forcément ceux qui sont le plus visibles aujourd'hui. L'observation des grandes tendances peut permettre de les identifier, mais il faut parfois une part de chance ou être visionnaire pour débusquer les meilleures opportunités. On peut aussi se laisser porter par la hausse progressive des marchés financiers sur la durée. A très court terme, c’est-à-dire ce matin, le CAC40 prenait 0,3% à 5711 points à l'ouverture. Tokyo a gagné 0,2%. Il y a une très grosse série de résultats ce matin en Europe, notamment Société Générale, Heineken, Air Liquide, Adyen, Equinor, Amundi ou ABN Amro.

Les temps forts économiques du jour

Le PIB britannique du T4 2020, l'inflation allemande de janvier et la production industrielle française de décembre animeront la matinée, avant aux Etats-Unis l'inflation de janvier (14h30), les stocks des grossistes (16h00) et les stocks pétroliers (16h30). Les prix à la consommation chinois se sont contractés de 0,3 % en janvier, alors que le consensus anticipait une stagnation.

L'euro remonte à 1,2127 USD. L'once d'or atteint 1840 USD, en légère hausse. Sur le marché pétrolier, le baril perd quelques cents, autour des 61 USD pour le Brent et à 58,25 USD pour le WTI. Le T-Bond affiche un rendement de 1,16 % sur 10 ans. Le Bitcoin reste proche de ses sommets à 46 304 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • AB Volvo : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 210 à 250 SEK.
  • Adthink : Genesta reste acheteur avec un objectif relevé de 1,47 à 2,10 EUR.
  • Aker Carbon Capture : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 23 NOK.
  • Aluflexpack : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 45 CHF.
  • Atos : Goldman Sachs reprend le suivi à neutre en visant 74 EUR.
  • Banco Santander : J.P. Morgan reste neutre avec un objectif de cours relevé de 2,50 à 3,10 EUR.
  • Bayer : Barclays reste neutre avec un objectif de cours relevé de 50 à 55 EUR.
  • Demant : SEB Equities passe de conserver à acheter en visant 295 DKK.
  • Endesa : Goldman Sachs passe de neutre à achat en visant 26,50 EUR.
  • Lonza : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 410 à 690 CHF.
  • Merck KGaA : Berenberg démarre le suivi à conserver en visant 150 EUR.
  • Renault : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 40 EUR.
  • Roche : J.P. Morgan reste neutre avec un objectif de cours réduit de 345 à 310 CHF.
  • Solaria : RBC passe de performance sectorielle à sousperformance en visant 17 EUR.
  • TeamViewer : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 53 à 60 EUR.
  • Total : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 42 à 46 EUR.
  • Vifor Pharma : Barclays réduit son objectif de cours de 140 à 120 CHF.
  • Voestalpine : J.P. Morgan reste à souspondérer avec un objectif de cours relevé de 24,50 à 26 EUR. AlphaValue passe de vendre à alléger en visant 27,20 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des sociétés

  • Air Liquide : malgré une légère baisse du chiffre d'affaires, les résultats 2020 sont en hausse. Un dividende légèrement amélioré, à 2,75 EUR, sera proposé. Cette année, la marge opérationnelle et le résultat net devraient progresser à changes constants.
  • Amundi : la division gestion d'actifs du Crédit Agricole a signé des résultats records au T4, tout en annonçant une reprise de son dividende, de 2,90 EUR par action. Yves Perrier va céder la direction générale à Valérie Baudson.
  • Aperam : le spécialiste de l'acier inoxydable revendique "le quatrième trimestre le plus performant depuis le sommet atteint en 2017 grâce à un solide mix produits au Brésil, un contrôle des coûts strict et des volumes plus élevés en Europe".
  • Société Générale : les résultats de la banque au T4 sont en baisse mais plutôt meilleurs que prévu. Un dividende de 0,55 EUR est prévu, ainsi qu'un plan de rachat d'actions de 470 M€.
  • Ubisoft : resserre ses objectifs vers le haut après les chiffres du T3 fiscal.

Annonces importantes

  • Accor va ouvrir un Maison Delano à Paris en 2022, après un accord avec Katara Hospitality.
  • Les opposants au projet "Hercule" d'Electricité de France manifestent aujourd'hui devant l'Assemblée nationale.
  • La FDA approuve Libtayo de Sanofi, premier médicament d'immunothérapie pour le traitement des patients atteints d'un carcinome basocellulaire au stage avancé.
  • BPCE dépose une offre publique d'achat simplifiée à 4 EUR par action Natixis.
  • Lagardère Travel Retail se développe en Afrique avec le gain d'une concession exclusive de Duty Free en Tanzanie.
  • Bostik (Arkema) renforce sa présence au Brésil en achetant Poliplas.
  • FNAC Darty présentera un plan stratégique le 23 février.
  • Akka poursuit son offensive dans la mobilité en créant SICEF.
  • Genomic Vision émet 12 M€ d'OCABSA avec Winance.
  • Genfit obtient une publication sur les résultats de l'essai de phase II avec elafibranor dans le PBC dans le Journal of Hepatology.
  • Orient EuroPharma entre au capital de Quantum Genomics à 4,83 EUR l'action.
  • Okko Sport adopte la technologie Verimatrix de lutte anti-piratage.
  • Trudaine dépose une OPA à 14 EUR sur Filae.
  • Lysogène obtient un financement de 5 M€.
  • Medesis lève 7,35 M€ en entrant en bourse.
  • Mauna Kea Technologies détaille des données positives sur Cellvizio combiné à l'intelligence artificielle dans certains diagnostics.
  • Madvertise embauche pour les Etats-Unis.
  • ESI Group, ALD, Carmat, Cogra, Lexibook, Haulotte, Vente-Unique, Linedata, Energisme, Orpea, AST Groupe, Jacques Bogart, Ober ont publié leurs comptes et/ou leurs perspectives.

Dans le monde

Résultats des sociétés

  • Adyen : les résultats du S2 dépassent les attentes. Les objectifs sont relevés.
  • Cisco : malgré des résultats solides, le titre souffre en baisse de plus de 5 % post-séance.
  • Equinor : les résultats sont en pertes au T4 et le groupe réduit son portefeuille aux Etats-Unis.
  • Hanesbrands : le titre a flambé en bourse hier après des résultats bien plus élevés que prévu, contre toute attente.
  • Heineken : la pandémie a entraîné le groupe en pertes en 2020. Il va supprimer 8000 postes.
  • Lyft : le titre gagne 11 % après la publication d'une perte moins élevée que prévu au T4.
  • Japan Tobacco : le titre souffre après avoir annoncé une sévère restructuration en marge de la publication de ses derniers résultats.
  • ThyssenKrupp : les pertes se réduisent au T1 fiscal. Les objectifs sont relevés.
  • Toyota Motor : le constructeur japonais a relevé ses projections pour l'exercice clos le 31 mars prochain, au-delà de ce que prévoyaient les analystes.
  • Twitter : les résultats du T4 sont supérieurs aux attentes le titre gagne 3,5 % après la séance.

Annonces importantes

  • Volkswagen s'attend à ce que l'approvisionnement en semiconducteurs reste tendu au S1.
  • Match Group rachète le sud-coréen Hyperconnect pour 1,73 Md$.
  • The Boeing Company lance sa nouvelle année avec 26 livraisons et 4 commandes.
  • Nestlé a augmenté sa participation minoritaire dans IVC Evidensia, un exploitant de cliniques vétérinaires.
  • SoftBank va investir 900 M$ dans Pacific BioSciences.
  • Equinor cède des actifs dans le schiste aux Etats-Unis pour 900 M$.
  • Barry Callebaut signe un partenariat de distribution avec Garudafood.
  • Pierer Mobility a porté sa participation de 5 à 10% dans Leoni.
  • Tilray signe un accord avec Grow Pharma pour l'importation et la distribution de produits médicaux à base de cannabis au Royaume-Uni.
  • Le Tribunal de l'entreprise de Liège a homologué le plan de réorganisation d'ASIT biotech.

Ça publie aujourd'hui. The Coca-Cola Company, Toyota Motor, Uber, General Motors, Air Liquide, Adyen, Heineken, Equinor, Vestas, DSV Panalpina, Delivery Hero, Société Générale, Amundi

Lectures

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur ""
09:05
14/04
13/04
12/04
09/04