Des groupes indigènes péruviens bloquent une rivière de l'Amazone après une marée noire

28/09/2022 | 23:50

Des groupes indigènes péruviens bloquaient mercredi une grande rivière dans la région amazonienne du pays pour protester contre un déversement de pétrole brut d'environ 2 500 barils dans la plus grande forêt tropicale du monde, a déclaré le gouvernement.

Le déversement a eu lieu le 16 septembre et a affecté plusieurs communautés indigènes de la région de Loreto, dans le nord-est du Pérou. Alors que le ministère péruvien de l'environnement a estimé le déversement à 2 500 barils, la compagnie pétrolière d'État Petroperu a déclaré qu'elle n'avait pas encore d'estimation.

Petroperu a déclaré dans un communiqué que le déversement était le résultat de dommages "intentionnels" causés à un oléoduc exploité par la société. L'oléoduc transporte du brut de l'Amazonie vers la côte désertique du Pérou pour y être raffiné.

L'oléoduc a été le théâtre de plusieurs déversements de pétrole ces dernières années.

Le gouvernement a déclaré dans un communiqué que les communautés bloquaient la grande rivière Maranon, un affluent clé de l'Amazone, ce qui empêchait les fonctionnaires de prélever des échantillons d'eau et de distribuer des médicaments aux communautés indigènes touchées.

Reuters n'a pas pu joindre un représentant de la communauté pour un commentaire.

L'Amazonie est la plus grande forêt tropicale du monde et sa préservation est considérée comme essentielle par les scientifiques pour éviter un changement climatique catastrophique. Le Pérou possède la deuxième plus grande section de l'Amazonie après le Brésil.

Bien que le Pérou soit un très petit producteur de pétrole, produisant seulement 40 000 barils par jour, ses champs pétrolifères sont concentrés en Amazonie.

L'incident est au moins le deuxième grand déversement de pétrole au Pérou cette année, après que la compagnie pétrolière espagnole Repsol SA ait déversé plus de 10 000 barils dans l'océan Pacifique en janvier à partir d'un pétrolier qui chargeait une raffinerie de la compagnie près de Lima, la capitale du Pérou.

Le déversement est également le onzième à avoir lieu depuis le début de l'année en Amazonie, selon Petroperu, mais le premier à se déverser directement dans une rivière.

L'administration du président péruvien de gauche Pedro Castillo a déclaré qu'elle souhaitait que Petroperu augmente sa production, en particulier au Lot 192 en sommeil, le plus grand champ pétrolier du pays, situé au plus profond de l'Amazonie.

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Économie"
12:23
12:18
12:16
12:14
12:12